“Le musulman, le dindon de la mondialisation!”: Djabelkhir commente les haricots… HALLAL !

Bières, vins et champagnes hallal, cosmétiques hallal, agroalimentaire hallal. Le label « hallal » est l’ingénieux outil marketing promu par le consumérisme mondial pour vendre aux musulmans, qui représentent une part de marché de pas moins de 1 milliard de consommateurs. Si sous d’autre cieux, l’argument scientifique, le sexe ou encore l’humour font vendre, dans le monde musulman rien de tel que la religion.

Dans une publication datée de ce jeudi 30 décembre, l’islamologue Said Djabelkhir commente la photo d’haricots blancs en sachet labélisés hallal vendus dans un supermarché.

Il écrit :

Comme s’il y avait des haricots haram (illicite). Un jour on va leur vendre de l’eau hallal. L’essentiel est de faire de l’argent sur le dos des musulmans par n’importe quel moyen. Photo prise sur le mur de mon ami Hamid Zenaz.

A la publication de l’islamologue un internaute l’interpelle en écrivant :

Même l’eau hallal existe malheureusement Professeur

Parmi les commentaires, l’auteur et journaliste Mouna Bekkis écrit :

Le musulman est le dindon de la mondialisation !

A lire aussi :


Un commentaire sur ““Le musulman, le dindon de la mondialisation!”: Djabelkhir commente les haricots… HALLAL !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :