“Au lieu de s’occuper du Marché, il s’occupe des couleurs”: Rezig provoque un tollé !

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, crée encore une fois un tollé sur les réseaux sociaux. Ainsi, la campagne qu’il a lancé pour traquer « les produits et emballages colorés », assimilés au LGBT, crée un tollé parmi les internautes. Un « écran de fumé », selon ces derniers; visant à « cacher le désastre de l’absence de régulation et l’envolée des prix qui en découle ».

Sur inetrnet, on peut lire :

« Au lieu de faire son boulot, en l’occurrence contrôler et réguler le marché, il nous sort l’épouvantail d’un complot contre les valeurs islamiques de l’Algérie et la menace qui pèse sur ces valeurs à travers les produits emballés dans des contenants « colorés » qu’il assimile au drapeau LGBT. Il est au courant que les couleurs existent avant l’apparition de ce mouvement ? »

Dans sa cronique du 4 janvier, le journaliste du soir d’Algérie, Maamar Farah titre sa chronique : « Rezig veut une Algérie en noir et blanc ! »

Il écrit :

« Le ministre du Commerce, au lieu de s’occuper des queues dégradantes devant les épiceries, pour un sachet de lait, est en train de délirer ! Il s’attaque maintenant aux couleurs ! Lui, il est daltonien à sa manière : il voit rouge dès que des couleurs jugées offensantes pour la religion (on se demande comment et pourquoi ? Quel verset ?) s’offrent à ses yeux. Quand le jaune côtoie l’orange et le violet, c’est vu comme un complot ourdi par l’étranger ! Or, ces couleurs ont existé bien avant que la communauté homosexuelle ne les utilise dans son emblème. Des produits faits dans ces couleurs, sans aucune arrière-pensée, sont saisis ! Même les jouets pour enfants (qui, par définition, ont des tons vifs) sont jugés «blasphématoires» !

Il nous reste un peu de cervelle et de lucidité, en tant qu’Algériens libres et dignes, pour dénoncer ces délires d’une gravité extrême parce qu’ils ne proviennent pas du FIS ou du GIA mais de l’autorité publique.
Rouhi ya Dzayer ! »

Dans son article, daté du 3 janvier, consacré au sujet, le site TSA écrit :

« Cette campagne contre un phénomène marginal en Algérie survient alors que les Algériens découvrent chaque jour l’ampleur de l’informel, de la spéculation sur les produits de base, du manque d’hygiène dans les cafés et les restaurants, du défaut d’affichage des prix, des bijoux en or à la qualité douteuse, et autres tricheries dans les commerces du pays ».


“Des Coran aux couleurs LGBT vendus en Algérie”: La curieuse révélation de Rezig…


Un commentaire sur ““Au lieu de s’occuper du Marché, il s’occupe des couleurs”: Rezig provoque un tollé !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :