Page pro-DAESH sur Facebook DZ : Arrestation de 18… étudiants !

Un ministre du Commerce au discours religieux qui fait la chasse aux couleurs arc-en-ciel au lieu de réguler le marché. Un prof de math qui enseigne les ablutions à ses élèves à Tipaza. Une KAABA en carton en plein centre d’un terrain de basket dans une école primaire à Tiaret. Distribution de hijab gratuit à l’université de Jjijel…

Le discours politico-social à la sauce religieuse a ça de pervers qu’il contribue à fabriquer des inadaptés sociaux aussi crétins que dangereux.

Lire aussi : Premier cours de la Rentrée à Hadjout : “Comment faire ses ablutions”

L’actualité l’atteste avec ce fait divers rapporté par le site arabophone Ennahar online, ce jeudi 5 janvier. Ainsi, selon cette source, le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida a ouvert aujourd’hui, jeudi, le procès de 18 étudiants universitaires, dont trois ont déjà été arrêtés pour une hallucinante affaire.

Ils sont accusés d’avoir créé une page facebook faisant l’éloge et l’apologie du terrorisme !

Détaillant, les faits, le site indique que tout a commencé le 25 avril 2018 quand les services de sécurité ont mis sous surveillance une page facebook qui propageait des liens de vidéos et le discours de  l’organisation terroriste « Daech ».

Selon la même source, c’est la division antiterroriste de la Sûreté nationale de la Capitale qui a pris cette affaire en mains. Elle a, ainsi, permis d’identifier le numéro de téléphone lié à la page Facebook. S’en est suivie l’arrestation du principal suspect à Sidi M’Hamed (Alger), puis d’un autre au niveau de la wilaya de Djelfa.

La saisie des smartphone de ces dernier a mis à jour un véritable réseaux composés de 18 personnes, principalement… des étudiants !


“L’École algérienne est une usine de fabrication de terroristes” (Hadda Hazem)


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :