L’affaire des 200 Milliards du Métro d’Oran refait surface : Zaalane sous Contrôle Judiciaire !

Abdelghani Zaâlane, ancien ministre des Travaux publics et des Transports, a été auditionné, ce lundi 15 juillet, par le conseiller enquêteur de la Cour suprême.

Selon un communiqué de cette Institution, rapporté par le site TSA, il est poursuivi pour plusieurs délits parmi lesquels sont cités :

  • Octroi délibéré à autrui d’indus avantages au titre de l’octroi de marchés contraires aux dispositions légales et réglementaires,
  • Dilapidation de deniers publics,
  • Conflit d’intérêts,
  • Corruption lors de signature de contrat,
  • Mauvaise utilisation de fonction de la part d’un agent public en violation des lois et règlements.

Après son audition, Abdelghani Zaâlane a été mis sous Contrôle Judiciaire avec retrait du passeport et obligation de signer une fois par mois dans un registre devant le conseiller enquêteur.

Le procureur de la Cour suprême a décidé d’introduire un recours contre cette décision.

Le terrain de 200 Milliards de trop …

La Cour suprême n’a pas donné plus de détails sur l’affaire dans laquelle est impliqué l’ancien ministre, mais beaucoup se souviennent du scandale qui avait été rapportée par Ma Revue De Presse Dz en été 2018 :  

Une affaire dans laquelle justement était mêlé Abdelghani Zaâlane.

Ainsi, un parlementaire RND, un ami et proche de l’ex-premier Ministre Ahmed Ouyahia, et qui avec la complicité de Abdelghani Zaalane, a bénéficié dans la commune de Senia d’un terrain de … 20.000 M² ! Un terrain estimé à 200 milliards (centimes) appartenant à l’Entreprise du Métro d’Oran.

L’entreprise avait d’ailleurs déposé plainte. Et il semblerait, selon plusieurs observateurs, que cette affaire soit bien partie pour être ajoutée au dossier de Abdelghani Zaâlane.

Le rappel...

Rappelons enfin qu’hier Dimanche 14 juillet, le juge d’instruction près le tribunal de Chéraga à Alger a entendu Abdelghani Zaâlane sur des affaires de corruption. Là aussi, aucune indication sur la nature des affaires.

A noté que Abdelghani Zaâlane a été wali d’Oum El Bouaghi, de Béchar et d’Oran, entre 2006 et 2017. Et le site TSA note que certaines affaires seraient liées à sa gestion en tant que wali. Dans une précédente audition à la Cour suprême, pour une autre affaire, il avait été également mis sous Contrôle Judiciaire.


Lire aussi :


« Je veux être soigné en France » : Ouyahia gravement malade… Il refuse d’être soigné en Algérie !
Au pays des Youcef Goucem qui s’immolent, Ouyahia prône la continuité et appelle à un 5eme mandat pour le système Bouteflika !

Un commentaire sur “L’affaire des 200 Milliards du Métro d’Oran refait surface : Zaalane sous Contrôle Judiciaire !

Ajouter un commentaire

  1. La justice doit être au dessus de tous sans exception aucune et pour cela son indépendance est indispensable .
    Il y’a pas pire injustice que la justice sélective.
    Gaïd et son groupe , sa famille et son clan de généraux tel Belkecir ne doivent pas être épargnés.
    Sinon l.Algerie ne sortira pas de la dictature et le cauchemar continue.

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :