Debrief 2018 : Abane Ramdane « Un Traître », La Révolution Algérienne « Une révolution islamique »… Un colloque islamique l’affirme à Alger le 1 janvier 2018 ! (Vidéo)

« La génération des premiers moudjahidines, de 54-56 était islamique, les secrétaires des katibates, des enfants des zaouïa qui parlait un bel arabe de la langue du Coran (…) Après 56 il y a eu un putsch des arrivistes (…) La génération d’après 1956 est celle de la Soummam de Abane Ramdane (…) Le congrès de la Soummam a été un putsch contre la génération qui a lancé la révolution avec les valeurs islamiques ». « J’ai bien dit que c’est des putschistes, et je l’assume (…) Et c’est ce qui s’est produit entre le « salihines » (les bons moudjahidines) et les « louhaqa » (les mauvais). »

C’’est ce qu’on pouvait entendre au Centre Culturel d’Alger, le 1 janvier 2018, à l’occasion d’un colloque international islamique qui s’est tenu à Alger du 27 décembre 2017 au 1 janvier 2018. Une rencontre organisée et parrainée par l’Etat Algérien sous l’égide du ministère de la Culture algérien et le ministre des Affaires Religieuses tout aussi algérien.

Ainsi, l’invité de Mohammed Aïssa et d’Azzedine Mihoubi, un certain Mohamed Belghit, déclare que la révolution de Novembre était une révolution islamique et voulait pour preuve les documents de la révolution qui étaient « tous rédigés en arabe », selon ses dires. « Les bons moudjahidines dans les Aurès criaient Allah Akbar et Okba Khaled, le premier novembre 1954 », a-t-il affirmé.

Abane Ramdane, Ferhat Abbes… des « enfants de Bijar et serviteurs de la France coloniale» !

Puis, accuse Abane Ramdane et tous ceux qui ont participé au congrès de la Soummam d’avoir liquidé les « bons moudjahinie ». « Après 1956, on a commencé à éliminer la première génération des révolutionnaires en assassinat Lazhar Cheriet et Mohammed Laamouri (…) Ce sont les enfants des harkas qui ont triomphé, les enfants de Bijar et les serviteurs de la France coloniale, qui ont marginalisé à ce jour, la génération qui a déclenché la guerre de révolution en criant Allah Akbar. »

En somme, des thèses qui légitimeraient l’avènement d’un État islamique en Algérie puisque les « bons moudjahidines » qui avaient déclenché la guerre de libération le 1er Novembre 1954, l’avait souhaité si ce n’est le putsch des mécréants, Ferhat Abbas, Abane Ramdane et consorts qui en ont voulu autrement, c’est-à-dire, une République démocratique et populaire.

La Vidéo Officielle

Comme je ne m’intéresse que très peu à l’histoire d’Algérie, je vous laisse vous faire votre propre opinion.

Sachez seulement qu’aucune réaction n’a été enregistré du coté du ministère des Moudjahidines. Donc si les Moudjahidines n’ont rien à redire de ce que raconte cet invité de l’Etat Algérien, c’est peut-être que ce n’est pas totalement faux… voire que tout est vrai.

colloque islamique2

Un commentaire sur “Debrief 2018 : Abane Ramdane « Un Traître », La Révolution Algérienne « Une révolution islamique »… Un colloque islamique l’affirme à Alger le 1 janvier 2018 ! (Vidéo)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :