Après Skikda, un homme de Tlemcen épouse 3 femmes : “Une algérienne coûte 250€, le prix d’une pute au bois de Boulogne”

Alors que le mariage bigame de Skikda fait encore réagir sur les réseaux sociaux, la vidéo d’un autre mariage fait déjà le buzz. En effet, un homme de Tlemcen annonce avoir épousé trois femmes, selon les règle de la charia islamique auxquelles s’inspire la loi algérienne.

Selon les commentaires sur facebook, « le mari a déboursé 50.000 DA de dote pour chacune d’elle (250€) ». Et à l’internaute Rezky de commenter « à peu prés le prix d’une pute au bois de Boulogne ».

Quand c’est Hallal on peut parler de cul !

Commentant cette le phénomène de la course au Harem, permise par la loi algérienne, auquel s’adonnent les nouveaux riches « mâles », le journaliste Hakim Laalam évoque dans sa chronique de ce lundi 5 septembre, un phénoméne e amrge de cette compétition. Il écrit :

« Dans cette histoire du mec qui épouse deux femmes lors d’une seule et même cérémonie de mariage, il y a eu plusieurs niveaux de réactions les unes plus stupéfiantes que les autres », écrit le chroniqueur. Il poursuit en indiquant que ce qu’il y’a de plus « grave », de « déstabilisant » et qui pousse à la reflexion, ce sont les commentaires de l’écrasante majorité des internautes algériens :

« Je pense que nous étions une « poignée » à être déstabilisés et à voir un danger terrible dans ce genre de dérives. Pourquoi ? Parce que les internautes, dans leur écrasante majorité masculine, mais aussi féminine, trouvaient tout à fait « normal » ce genre de mariages en trinômes. Avec en coin, en filigrane libidineux des commentaires du genre «Bessahtek Khouya ! » ou encore «quelle chance ! » ou encore «Profite, Akhi ! ».

Grand moment de solitude face à cette déferlante qui hallalise cette nouvelle forme de polygamie. Non pas que l’ancienne soit moins condamnable, non ! Mais aujourd’hui, on fait, on adopte et on sacralise le package « 2 mariées ». L’été prochain, on passera à trois. Et après, au « troupeau ».

Et dans cette «chorale infâme», vous avez même celles et ceux qui s’inquiètent du fait que le « courageux marié » tienne la distance, soit équitable dans le « don» de sa personne aux épouses. Ils lui suggèrent des régimes, une alimentation revigorante et des astuces qui dévoilent une perversité abyssale (…) »


“Avant on se mariait pour fonder une famille, maintenant c’est pour se constituer un harem” (Djamel Alilat)


3 commentaires sur “Après Skikda, un homme de Tlemcen épouse 3 femmes : “Une algérienne coûte 250€, le prix d’une pute au bois de Boulogne”

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :