“La langue arabe n’existait pas avant l’islam selon Taha Hussein” (Mohamed Nabulsi)

« Apportez-nous un seul manuscrit écrit en arabe daté d’avant l’apparition du coran. Vous n’en trouverez aucun. Nous avons dit et redit  : la langue arabe avec toute sa grammaire, son orthographe, sa syntaxe et ses sciences, n’est apparue que durant l’ère des Abassides (8e siècle). Avant, elle n’était qu’un dialecte araméen. »

C’est ce qu’écrit le chercheur en religion, Mohamed Nabulsi dans un texte, s’appuyant sur les travaux du célèbre intellectuel égyptien Taha Hussein.

Il écrit entre autres : » après une lecture et une étude approfondie faite par Taha Hussein, ce dernier en a déduit que la poésie antéislamique dite « païenne » est un mensonge et un mythe fabriqué par les abbassides en Irak après la mort du prophète.

Taha Hussein dit : j’ai très tôt douté de la poésie d’avant l’islam. Après une longue étude, j’en ai conclu que cette poésie n’est absolument pas datée d’avant l’islam. Ce sont des textes rédigés après l’islam. Il s’agit de textes qui expriment plus des tendances islamiques que la réalité de la vie des populations antéislamique. Ce qui reste de la poésie antéislamique est très négligeable, voire inexistante. Tous les textes d’Imrou’l Qays et autres auteurs d’avant l’islam ne reflètent absolument pas les mœurs des populations de leur temps. Leur écriture ne datent absolument pas d’avant l’apparition de l’islam. »

Outre l’araméen, plusieurs mots arabes sont également empruntés de l’hébreux :

Voir traduction

Taleb Ibrahimi : « Mon pays est arabe et musulman »… Mohamed Arkoun et Kateb Yacine répondent !


Un commentaire sur ““La langue arabe n’existait pas avant l’islam selon Taha Hussein” (Mohamed Nabulsi)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :