Aït Menguellet en concert : Le ministère ordonne des affiches “entièrement en arabe!” !

L’arabisation du secteur de la Culture, décidé, sur note officielle, le 30 mars 2022, par la ministre à la tête de ce département, prend la tournure que de nombreux observateurs attendaient. En l’occurrence un attachement à la langue arabe qui cache un racisme anti-Amazigh assumé et sans complexe.

En effet, sur instruction de cette ministre, toutes les affiches du concert du chanteur Kabyle Lounis Ait Menguellet, devant se tenir à l’opéra d’Alger le 18 avril, sont présentées exclusivement en langue arabe.

Aït Menguellet 2

Ce qui n’a pas manqué de provoquer un tollé des Kabyles et Amazighs sur les réseaux sociaux :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rappelons que les atteintes aux Amazighs se sont multipliées ces deux dernières années. Outre le nombre impressionnant de personnalités publiques Kabyles jetées en prison, il a été signifié au club sportif Kabyle (JSK) de ne plus écrire en Amazigh sur ses maillots. Il est le seul club en Algérie qui doit arborer le drapeau algérien en lieu et place de son emblème (un peu comme l’étoile jaune juive durant la seconde guerre mondiale).

Les joueurs de la JSK doivent porter le drapeau algérien, Les juifs devaient porter une étoile jaune !


Instruction – Ministère de la Culture : “Seuls les projets en Arabe seront désormais soutenus !”

2 commentaires sur “Aït Menguellet en concert : Le ministère ordonne des affiches “entièrement en arabe!” !

Ajouter un commentaire

  1. Eh ben tant pis pour les kabyles. Ils n’ont qu’à se faire respecter comme les autres. Je dis biens les kabyles et pas les amazighs.

  2. Soyons sérieux et réalisons que le «génocide» de notre identité (et de tout ce qui la fait et la représente en particulier la langue) est en cours de parachèvement ! Il s’agit bien de faire disparaître aussi bien notre langue que notre civilisation par l’islamisation et l’arabisation totales jusqu’au niveau même de l’inconscient !
    Karim Akouche a exprimé en une seule phrase et d’une façon magistrale toute l’imposture algérienne: « Si la langue de tes gouvernants n’est pas celle de ta mère, sache que tu es colonisé ! ». Cette sentence devrait tordre le cou à l’utopie et aux chimères dans lesquelles sont emprisonnés nos concitoyens Kabyles, qui succombent aux chants des sirènes !
    Il y a lieu de montrer du doigt même cet artiste dont la part de responsabilité est indéniable et qui – de facto – est complice en acceptant une telle affiche qui n’honore ni sa personne et encore moins la chanson engagée en général et sa poésie en particulier !
    Il faudrait boycotter tout ce cirque et comme nous le prônons depuis fort longtemps: « La Kabylie ne trouvera son salut que dans l’aboutissement du projet d’autodétermination du MAK.
    Vive la Kabyle libre et indépendante !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :