Docteur Louh et Mister Zeghmati : Le feuilleton que vous ne verrez pas sur Netflix / Par Chawki Ammari

Le feuilleton que vous ne verrez pas sur Netflix / Par Chawki Ammari

En 2007, le procureur général Zeghmati est nommé à la cour d’Alger par le président Bouteflika qui, évidemment, nomme tout le monde, y compris Charfi, ministre de la Justice.

Zeghmati attend 6 ans et ouvre une enquête sur l’ex-ministre Khelil en 2013 avec mandats d’arrêt internationaux contre lui, son épouse et ses deux enfants, alors qu’il est déjà parti, Khelil ayant démissionné en 2010.

Charfi, le ministre de la Justice, est aussitôt limogé et remplacé par Louh, qui demande à tous les procureurs du pays de ne pas ouvrir d’enquêtes sur des hauts fonctionnaires sans son avis.

En 2015, le président Bouteflika limoge Zeghmati et Louh fait annuler les mandats d’arrêt pour vice de forme.

Khelil revient en avion, accueilli à Oran par le wali, et explique sérieusement dans sa première déclaration que ses ennuis viennent du général Toufik parce qu’il a refusé de jouer avec lui au football.

En 2017, il est aux côtés de Saïd Bouteflika et fait le tour du pays en tant que successeur potentiel à la Présidence.

Mais en mai 2019, deux mois après le hirak, Zeghmati est de nouveau nommé procureur général de la cour d’Alger par l’intérimaire Bensalah, sur proposition insistante du général Gaïd Salah, puis en juillet, ministre de la Justice, décision inconstitutionnelle puisqu’un chef d’Etat par intérim ne peut remanier le gouvernement, selon l’article 104.

En août de la même année, Khelil est de nouveau sous le coup d’une enquête, il s’enfuit encore une fois alors qu’un autre mandat d’arrêt international est émis contre lui.

Aujourd’hui, Zeghmati est toujours ministre de la Justice et ex-procureur, il vient d’ordonner à tous les procureurs du pays de ne pas ouvrir d’enquêtes sur les agents publics, tout comme Louh l’avait fait.

Khelil est libre, consultant international et passe souvent à la télévision pour livrer ses expertises.

Match nul entre les deux hommes ? La question n’est pas là, et si Khelil avait joué au football avec le général Toufik ? Et si le général Toufik ne jouait pas au football ?

Chawki Ammari / El Watan, Le 23 Mars 2021


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :