Après les Parkingueurs, les Plagistes… Toilettes payantes à l’Université de Bouzereah !

L’absence de l’État continue de donner des idées aux lus culottés. Ainsi, après les les jeunes munis de barres de fer qui font payer le stationnement sur un trottoir, d’autres du même profil qui font payer l’accès aux plages publiques, une toute nouvelle activité vient de voir le jour.

Liberté rapporte dans son édition de ce jeudi 21 octobre que l’appropriation des espaces publics atteint, désormais, l’université, où les toilettes sont devenues payantes. Le cas édifiant, écrit le quotidien, nous vient de l’université de Bouzaréah, où les étudiants doivent payer 20 DA à chaque accès aux sanitaires de cette université.

“Ce que nous subissons est terrible. C’est inacceptable qu’une dame impose aux étudiants de payer 20 DA à chaque utilisation”, témoigne une étudiante diabétique, qui affirme que sa pathologie nécessite l’utilisation de cet espace plusieurs fois par jour. 

En colère, les étudiants interpellent le ministre de l’Enseignement supérieur pour mettre fin à cette nouvelle forme de diktat et d’intimidation à l’intérieur du campus universitaire.

Les mêmes appels qui ont depuis des années été lancés aux pouvoir publics concernant les plage ou les squat de trottoirs dans la ville et qui sont restés lettres mortes. « Les autorités incapables de créer des emplois laissent faire, laissant le peuple se débrouiller seul », écrit un internaute.


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :