“Inspirez-vous de l’Algérie !” : Anthropologues et historiens alertent sur l’enseignement de l’Arabe en France !

Dans une tribune publiée le 15 octobre, dans le site Le Matin d’Algérie, des anthropologues, historiens et essayistes alertent les hautes autorités française sur sa démarche d’inclure la langue arabe dans l’Enseignement, la jugeant plus proche d’un outil d’endoctrinement politico-religieux que d’une langue de culture et de savoir…

La langue maternelle des immigrés n’est pas l’arabe / Par Le Matin d’Algérie

Lors de son discours contre le séparatisme début octobre, Emmanuel Macron a proposé de mieux enseigner l’arabe à l’école.

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, a précisé le 6 octobre 2020, qu’il fallait garder cet enseignement dans le cadre de l’école de la République pour éviter de le voir récupéré par des structures périscolaires parallèles dispensant un message plus religieux que linguistique. 

Mais aucun ne semble s’être interrogé sur la pertinence, et même le danger, d’associer une langue (l’arabe) et une religion (l’islam). L’arabe n’est pas la langue maternelle des immigrés.

L’essayiste et auteur pour l’Institut Montaigne du rapport « La fabrique de l’islamisme : 2018 », Hakim el Karou, dans un rapport remis récemment au gouvernement, souligne que le nombre d’élèves apprenant l’arabe au collège et au lycée a été divisé par deux, alors qu’il a été multiplié par dix dans les mosquées.

(…) L’enseignement de la langue arabe pose un réel problème à la société française. Cette langue est en effet instrumentalisée à des fins politiques au lieu d’être une langue de culture et de savoir comme toutes les autres langues dignes d’être transmises sans arrière-pensées.

Or, il nous semble très dangereux d’associer une langue (l’arabe) et une religion (l’islam) et de sous-entendre que l’immigration est entièrement arabe, donc musulmane, ce qui est loin de la réalité historique et sociale.

Qu’en est-il des subsahariens ?

Les Bambaras, Peuls, Swahilis pratiquent l’islam mais sans totalement ignorant de la langue arabe …

Qu’en est-il des maghrébins ?

Si le ministre de l’Éducation nationale se réfère à la seule immigration issue des pays du Maghreb, il est vrai qu’elle est dans sa très grande majorité musulmane, mais elle est loin d’être arabe et/ou arabophone.

Le Matin d’Algérie, Le 15 novembre 2020

L’exemple algérien…

Dans un petit texte intitulé “Inspirez-vous de l’Algérie !”, un commentateur algérien, évoquant l’Algérie, écrit :

« Le choix d’imposer la langue arabe aura été une véritable saignée intellectuelle et scientifique, voire pour les valeurs même de ce pays. Le fait est que la langue arabe est bien une langue d’endoctrinement politico-religieux. Trois générations d’algériens en donnent la parfaite preuve : 50 ans après son enseignement, les algériens, dans leur écrasante majorité, ni ne parlent, ni ne maitrisent cette langue ! »


Lire aussi :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :