Adhésion aux BRICS : Égypte, Arabie Saoudite, Émirats acceptés. L’Algérie… refusé !

C’est non. La demande de l’Algérie de faire partie des Brics n’a pas été retenue. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, l’a annoncé ce jeudi 24 août 2023, lors du sommet des principales économies émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui se tenait à Johannesburg.

Six pays acceptés

Six candidatures ont été retenues et leurs adhésions prendra effet à compter du 1er janvier 2024 :

  1. Égypte,
  2. Éthiopie,
  3. Émirats arabes unis
  4. Arabie saoudite,
  5. Iran,
  6. Argentine.

Les BRICS, en chiffres…

En chiffres, le bloc des BRICS actuel, avec ses 5 pays membres (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) regroupe près de 3,2 milliards d’habitants, soit 40 % de la population mondiale. En termes de poids économique, ce club représente, depuis sa constitution officielle en 2009, le quart de la richesse planétaire et les deux tiers de la croissance mondiale. L’adhésion de poids lourds, notamment pétroliers, devraient considérablement renforcer le poids de ce bloc et son influence dans l’économie et la géopolitique mondiale.


BRICS – “Dinars inconvertible, pas de production industrielle”: Hidouci évoque le dossier de l’Algérie (Vidéo)


Un commentaire sur “Adhésion aux BRICS : Égypte, Arabie Saoudite, Émirats acceptés. L’Algérie… refusé !

Ajouter un commentaire

  1. L’Algérie avec toutes ses richesses ne s’est pas hissée au niveau ni continental ni mondial pour être sélectionnée. C’est bien triste après plus d’un demi siècle d’indépendance, pas d’effort dans ce sens pour être reconnue. Cherche le prestige en accordant des dons tout azimut .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d