“Je n’ai pas à demander pardon”: Macron évoque la colonisation de l’Algérie…

Dans un long entretien avec l’écrivain algérien, Kamel Daoud, publié hier mercredi 11 janvier, par le magazine hebdomadaire Le Point, le président français Emmanuel Macron a évoqué de nouveau la question de la repentance et du pardon pour la colonisation de l’Algérie.

Dans la synthèse de l’article, le site ObsrerAlgérie rapporte, ce jeudi 12 janvier, les principales déclarations, soulignant que Macron a invité le Chef de l’État algérien, Abdelmadjid Tebboune, à aller en France durant cette année 2023.

« Je n’ai pas à demander pardon, ce n’est pas le sujet, le mot romprait tous les liens », estime le président français. Expliquant sa pensée, la président français ajoute « Le travail de mémoire et d’histoire n’est pas un solde de tout compte. C’est, bien au contraire, soutenir que dedans il y a de l’inqualifiable, de l’incompris, de l’indécidable peut-être, de l’impardonnable ».

Pour lui, le pardon est « une fausse réponse aussi violente que le déni », estimant que « le pire serait de conclure : On s’excuse et chacun reprend son chemin ».

Enfin, le président français dit assumer le pardon demandé aux familles de Maurice Audin et Ali Boumendjel « car, à travers ces destins singuliers, une responsabilité, de certains gouvernements, d’un système et, à travers eux, de la France, était manifeste ».

Rappelons que le voyage du président Macron à Alger en août 2022 a permis de remettre la relation bilatérale sur les rails après une crise liée à des propos qu’il avait tenus en octobre 2021.

Le chef de l’Etat avait alors reproché au « système politico-militaire » algérien de surfer sur la « rente mémorielle » et s’était interrogé sur l’existence d’une nation algérienne avant la colonisation. Ce qui avait précipité le ministre des Affaires Etrangères Algérien, Ramtan Lamamra à programmer une visite en octobre 2021, à Rome pour visiter la tombe du Roi Amazigh Jugurtha. Une première pour un haut responsable algérien, la doctrine officielle du régime voulant que l’Algérie n’existe que par et grâce aux arabes et à l’islam.

Macron pousse Lamamra à visiter la geôle de Jugurtha… Rome, 2125 ans après ! (Vidéo)


Crise Alger-Paris : Les 4 principales déclarations de Macron qui ont mis le feu aux poudres…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :