Iran : “Papa, je suis condamné à Mort, ne le dis pas à maman” (Mehdi Karami, 22 ans)

« Ils ont prononcé ma sentence. C’est l’exécution. Ne dis rien à maman ». C’est la dernière phrase qu’a prononcé au téléphone le jeune Mohammad Mehdi Karami qui annonçait à son père le verdict de son procès. Le quotidien Le monde qui rapporte l’information rappelle que cela s’est passée début décembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Iranien de 22 ans a été pendu, samedi 7 janvier. Il avait été arrêtés début novembre, lors d’une manifestation contre le pouvoir dans la ville de Karadj, à 30 kilomètres de la capitale, Téhéran. Mohammad Mehdi Karami, fils d’un ouvrier journalier, international de karaté, a été condamnés à mort dans le dossier du meurtre d’un membre des forces de l’ordre, tué sur les lieux de la manifestation. Quatorze autres personnes ont été jugées en lien avec cette affaire.

4 exécutions, 80 en attente…

Depuis le début du soulèvement dans le pays, déclenché par la mort de Mahsa (Jina) Amini à l’issue de sa garde à vue pour un voile « mal porté », le 16 septembre 2022, la République islamique d’Iran a procédé à l’exécution de quatre hommes en lien avec la contestation. Début décembre, Mohsen Shekari et Majid Reza Rahnavard avaient été pendus. Selon les organisations de défense des droits humains, au moins 80 autres personnes, incluant trois cas supplémentaires annoncés par les autorités lundi, risquent de subir le même sort.

Parmi les quatre hommes exécutés, aucun n’a eu accès à l’avocat de son choix pendant le procès. Ils ont tous été pendus sans que leurs proches en soient avertis. Mohammad Mehdi Karami a été exécuté alors qu’il était en grève de la faim depuis trois jours pour protester contre sa détention. « Malgré son insistance et celle de ses proches, Mohammad Mehdi n’a pas eu l’autorisation de signer le papier nécessaire pour me désigner comme son avocat, explique depuis Téhéran le célèbre avocat Mohammad Hossein Aghassi. J’avais l’intention de préparer le recours devant la Cour suprême. Mais ils ont été pressés d’exécuter mon client. »


Révolution contre le Hijab en Iran : “Elles brûlent leur voile et se coupent les cheveux !”


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :