Algérie : Après les couleurs, Interdiction de la musique au volant !

La campagne de sensibilisation, notamment les élèves préscolaires et de primaires sur le danger que font peser les objets colorés « sur les valeurs islamiques du peuple algérien », a pris fin hier lundi.

24h ne sont pas passés qu' »un tout nouveau danger pour la foi des algériens » est inscrit dans l’agenda des autorités. Il s’agit de la musique « trop  forte » dans les véhicules.

L’information qui circule sur les réseaux sociaux ne précise, toutefois, pas ce qu’il en est de la diffusion à grand renfort d’amplificateurs de décibels des chants religieux et autres récitations du Coran et de Hadith très en vogue parmi les particuliers, mais aussi les professionnels comme les taxis, les chauffeurs de bus ou encore les gérants de Cafés ou de Toilettes Publiques.

Dans sa chronique de ce mardi 10 janvier, le journaliste du soir d’Algérie, Hakim Laalam rapporte sarcastiquement l’information. Il écrit :       

« J’ai appris ces dernières heures que désormais et à partir de «dorénaprésent», les agents de l’Ordre au Service du Haut-Commissariat aux Couleurs et à la Musique allaient aussi veiller à discipliner nos oreilles, après nos yeux. La traque aux autoradios serait déjà lancée ! Tu roules, avec la musique enclenchée, t’es contrôlé ! Ah oui ! On ne badine pas avec les rythmes au pays du Noir et Blanc ! »


“Il faut jeter les crayons de couleurs”: La directive Rezig enseignée à des élèves de 5 ans !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :