“Quand on complote contre l’Algérie on ne s’installe pas à la Place Audin”: Derrais plaide pour Ihsane El Kadi…

Le journaliste Ihsane El Kadi, interpellé vendredi dernier à minuit, passait hier mercredi 28 décembre, sa cinquième, dans la caserne “Antar” de la DGSI. Outre le flou qui entour les circonstances de son arrestation, la date de sa présentation devant la justice, n’est toujours pas annoncée.

Les avocats de la défense ont révélé que « le journaliste Ihsane El Kadi n’a pas encore été accusé, mais il a dû répondre à certaines questions en rapport avec la gestion administrative de l’agence Interface Média ». Sa famille, qui lui a rendu visite dimanche dernier, a révélé qu’il n’avait, à ce jour, signé aucun procès-verbal.

Commentant cette nouvelle incroyable affaire, le cinéaste Bachir Derrais écrit sur sa page facebook :

« Celui qui veut comploter contre les intérêts de son propre pays ne va s’installer en plein centre d’Alger, avec des lignes téléphoniques algériennes, abonnement internet algérien et 30 salariés algériens. Il ne va surtout pas rencontrer ses invités sur les terrasses de la place Audin pour préparer ses émission. Ça peut arriver à un débile ou un attardé mental, mais à ma connaissance, ce n’est pas le cas pour un loup rusé comme Ihsane El Kadi. »

Pétition

Rappelons que la campagne de solidarité nationale et internationale, avec le journaliste Ihsane El Kadi, se poursuit. Une pétition pour exiger le libération immédiate du journaliste a été mise en ligne le 26 décembre 2022 :

– Pétition –



Un commentaire sur ““Quand on complote contre l’Algérie on ne s’installe pas à la Place Audin”: Derrais plaide pour Ihsane El Kadi…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :