Nouveau Stade de Annaba : Un design de “KHAÏMA” bédouine à Hippone ! (Photos)

Dans son édition de ce dimanche 4 décembre, la presse rapporte les images du stade du 19 mai 1956 de la ville méditerranéenne Annaba, qui fait l’objet depuis plusieurs mois de travaux de rénovation.

Un désigne de « KHAÏMA » (tente) bédouine qui suscite de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. « Comment peuvent-ils opter pour un design du monde bédouin dans une ville au bord de la méditerranée qui a plus de 2700 ans d’existence ? », s’interroge un internaute. « Autant on peut le comprendre au Qatar, autant on est là encore devant une véritable attaque contre l’identité des algériens », lance un autre.

Enfonçant le clou, la page arabophone, Stadium News rapporte les photos de l’une des salles de réception du stade au décors bédouin, affirmant qu’il s’agit d' »un décors typiquement algérien ». « Sauf que Annaba c’est dans le nord au bord de la méditerranée et pas dans le désert. Les autorités auraient été inspiré de construire un tel stade à Ouargla ou Tamarrasset pas à l’antique Hippone », peut-on lire dans un commentaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Annaba, l’antique Hippone 1300 ans Avant l’islam…

Annaba est une ville côtière de l’Est d’Algérie, 3ème ville principale après la capitale Alger, et Oran. L’histoire rapporte que la mémoire d’Annaba se situe à l’intersection des grandes époques humaines en Algérie depuis la nuit des temps. L’évolution interne de la Numidie orientale, conjuguée à la position du site en rapport avec la Méditerranée, serait à l’origine de la naissance du premier établissement de sédentarisation vers le XIIe siècle avant J-C, soit 1300 avant l’avènement de l’islam.

Hippone serait le résultat de l’évolution de ce point de fixation vers une escale et un comptoir portuaire d’une certaine importance notamment quand les relations commerciales se sont développées avec les Phéniciens. Du VIe au IIIe siècle avant J-C., Hippone se soumet à l’hégémonie carthaginoise. Au IIIe siècle avant J-C., la consolidation du royaume numide, notamment sous le règne de Massinissa et de ses successeurs, entraîne l’intégration d’Hippone au royaume numide ; elle devient une ville royale,  » Hippo Regius « . Ce rang lui est sans doute dû à son rôle de port qui assure les liaisons entre l’arrière-pays et la Méditerranée. 


“L’Algérie est un pays arabe depuis la nuit des temps”: L’incroyable mensonge du manuel d’Histoire 4e AP !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :