“L’Algérie a moins de 4% de gènes arabe” (Étude National Geographic)

Une étude réalisée en 2018, refait surface sur les réseaux sociaux. Il s’agit de celle réalisée par ‘The Genographic Project’ de National Geographic qui a étudié l’ADN de plusieurs populations autochtones modernes à travers le monde.

Et c’est la Tunisie, prise comme échantillon représentatif de l’Afrique du Nord, qui suscite les commentaires des internautes.

Ainsi rapportant le résultat de cette étude, le site Tuniscope avait fait paraître dans son édition du 6 mars 2018, un article intitulé « LES TUNISIENS ONT SEULEMENT 4% D’ADN ARABE SELON UNE ÉTUDE DE NATIONAL GEOGRAPHIC ».

Selon l’article, il en ressort que « les Tunisiens portent dans leurs gènes : 4% d’ADN arabe, 88% d’ADN nord africain, 5% d’ADN sud-européen et 2% de gènes qui proviennent d’Afrique centrale et de l’Ouest ».

Dans son commentaire, National Géographic note que  » La composante arabe est arrivée probablement en deux vagues, l’une avec l’arrivée de l’agriculture du Moyen-Orient, il y a environ 8 000 ans, et l’autre avec la conquête islamique du VIIe siècle ».

Les internautes soulignent que la Tunisie est la pays qui a accueilli le plus de populations arabes durant les conquêtes musulmanes et est de ce fait le plus arabisé d’Afrique du nord. Ce signifie que les autres pays n’atteignent pas ce chiffres de 4% d’ADN arabe, particulièrement chez les marocains et les algériens.


“Non mon petit. Tu n’es pas Arabe…” : Un Saoudien répond à un jeune Algérien…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :