“Laissez cette mère voir son fils !” : Derrais évoque Dr Amira Bouraoui

Sur sa page facebook, le cinéaste Bachir Derrais évoque l’acharnement sécuritaire et judiciaire qui s’abat sur la militante Dr Amira Bouraoui et l’interdiction d’aller voir son fils récemment inscrit dans une université en France.

Il écrit :

« Amira Bouraoui, est toujours frappée par l’I.S.T.N. Elle est privée de rendre visite à son fils de 18 ans, étudiant en France.

C’est une maman, vous devriez avoir un grain d’humanité.

Qu’est ce qu’elle vous a fait de si grave pour lui faire subir toutes ces misères ?

Elle a perdu son travail, sa vie privée, son père, le docteur Bouraoui, grand cardiologue qui a passé toute sa vie dans l’institution militaire.

Rendez lui son passeport et laissez là rendre visite à son fils en ces temps difficiles en France.

On ne construit pas une nation avec ces pratiques.

À bon entendeur… « 

« Empêchée de voir son fils… »

Rappelons que le Dr Amira Bouraoui paye plein pot son engagement politique en Algérie. En novembre 2021, elle avait été empêchée, une première fois, de quitter le territoire national. Durant l’été 2022, la militante, qui es aussi mère, a été empêchée d’accompagner son fils, majeur de sa promotion, à s’installer en France. Elle ne l’a plus pris dans ses bras depuis plus de 3 mois.

« Un acharnement et une manière de faire plus proche des règlements de comptes de bandes de quartiers que du combat politique à la régulière que se mènent tous les politiques du monde dans l’arène politique », peut-on lire dans un commentaire facebook.  


Amira Bouraoui lâchée par le “Hirak islamique” et ses 30 avocats : Bachir Derrais tire à boulets rouges !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :