Cours des Devises et du Pétrole du 26 septembre 2022

Taux de change du 26 septembre 2022

Square Port Said 

Pour ce lundi 26 septembre 2022, au marché noir des devises du square Port-Saïd, l’Euro s’échange contre 209 dinars à l’achat et 211 dinars à la vente. Le Dollar, s’échange quant à lui, contre 212 dinars à l’achat et 214 dinars à la vente.

Cours officiel 

Au niveau du marché officiel, l’Euro s’échange contre 136.15 DA à l’achat et 136.18 DA à la vente. Le dollar américain, de son côté, s’échange contre 140.59 DA à l’achat et 140.61 DA à la vente.

Taux de change / Euro – Dollar

Pour ce lundi, 1 euro s’échange contre 0.96 dollar.

– Marché du Pétrole –

Cours du Brent 

Les prix du pétrole poursuivaient ce lundi leur déclin de la semaine passée. Vers 11H46 (GMT), le Brent s’affiche à 84.56 $, en baisse de 0.55%.

 L’actualité du Marché Financier 

LES EMIRATS VONT FOURNIR À L’ALLEMAGNE DIESEL ET GNL

Une épine en moins dans le pied du gouvernement allemand, très dépendant des hydrocarbures russes : les Emirats arabes unis et l’Allemagne ont signé dimanche un accord de fourniture par le pays du Golfe, en 2022 et 2023, de diesel et de gaz liquéfié. Une signature intervenant à l’occasion d’une visite du chancelier allemand Olaf Scholz à Abou Dhabi.

Un accord historique selon les Emirats

Le ministre émirati de l’Industrie, Sultan al-Jaber, s’est félicité de la signature d’un « nouvel accord historique » qui « renforce le partenariat énergétique en pleine expansion entre les Emirats arabes unis et l’Allemagne ». M. Scholz, qui a rencontré le président émirati, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, également présent lors de la signature, a « salué » quant à lui un accord sur la « sécurité énergétique ».

Livraison de diesel à l’Allemagne dès septembre

La société pétrolière publique émiratie ADNOC a d’ores et déjà effectué sa toute première livraison directe de diesel à l’Allemagne dès septembre, et fournira jusqu’à 250.000 tonnes de diesel par mois en 2023. Soit au maximum 3 millions de tonnes de diesel sur une année. L’accord signé dimanche prévoit parallèlement l’exportation d’une cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Allemagne à la fin de 2022, puis la fourniture de quantités supplémentaires en 2023.

L’Allemagne souhaite nouer des partenariats stratégiques avec les pays du Golfe

Olaf Scholz effectue depuis samedi une tournée dans des pays du Golfe. Objectif : nouer des partenariats énergétiques dans l’espoir de remplacer les approvisionnements russes et atténuer la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine.

D’autres opportunités de coopération

Le président émirati a ensuite déclaré sur Twitter qu’il s’était également entretenu avec le dirigeant allemand à propos « d’autres opportunités de coopération dans des domaines tels que la sécurité énergétique, la réduction des émissions et l’action climatique ».

L’Allemagne veut bâtir son indépendance énergétique

Le dirigeant allemand a déclaré auparavant que son pays était déterminé à ne plus jamais dépendre d’un seul fournisseur d’énergie. « Dépendre d’un fournisseur (unique) et dépendre (aussi) de ses décisions ne nous arrivera certainement plus », a-t-il souligné.

« Avec les investissements que nous réalisons en Allemagne et qui se concrétiseront progressivement l’année prochaine, nous disposerons en effet d’une infrastructure d’importation de gaz qui fera que nous ne dépendrons plus directement d’un fournisseur spécifique à l’autre bout du pipeline », a ajouté le chancelier allemand. « Nous devons faire en sorte que la production de gaz liquéfié dans le monde soit suffisamment avancée pour que la forte demande puisse être satisfaite sans avoir à nous rabattre sur les capacités de production en Russie utilisées jusqu’à présent », a déclaré M. Scholz.

Les Emirats remettent une couche sur la transition énergétique qu’ils jugent irréaliste

L ministre chargée du changement climatique des Emirats, Mme Mariam al-Mehairi a quant à elle réitéré la nécessité d' »une transition juste » au niveau mondial des énergies fossiles vers des sources d’énergie propres.

Des propos qui interviennent alors que les Emirats et l’Arabie saoudite critiquent ce qu’ils considèrent comme des modèles de transition « irréalistes » qui, selon eux, ont contribué à la crise énergétique actuelle.

Le Blog Auto, Le 25 septembre 2022


Cours des Devises et du Pétrole du 25 septembre 2022


Un commentaire sur “Cours des Devises et du Pétrole du 26 septembre 2022

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :