“Sexe, escroquerie et familles détruites”: Les fracassantes révélations de Hada Hazem sur le mariage bigame de Skikda (Article intégral en français)

Dans son édition de samedi 10 septembre, la journaliste et directrice du journal arabophone El Fedjr, Hada Hazem, rapporte une enquête sur le mariage polygame de Skikda qui a défrayé la chronique ces deniers jours en Algérie comme à travers plusieurs pays du monde. Ma Revue De Presse DZ vous propose la traduction intégral de l’article publié en arabe.

Une histoire de sexe ou d’escroquerie !? Par Hadda Hazem

J’ai évité d’aborder le cas de Rachid de Skikda et la polémique qu’il a provoqué en épousant deux jeunes femmes en une journée. Une affaire qui a agité l’opinion publique nationale et arabe entre soutiens et condamnations.

Cependant, selon les informations que j’ai obtenu de sources proches de la famille de la mariée Meryem, « le silence sur cette affaire est devenu l’équivalent de participer à une crime d’escroquerie commis par le marié providentiel ». Selon l’une de ses proches, la famille n’était pas au courant de l’existence d’une autre épouse. Elle rejetait d’autant l’option de donner leur fille comme seconde épouse à ce monsieur, qu’il n’a ni travail, ni revenu, ni même un logement. Mais devant l’insistance de Meriem le père à cédé. Comme elle était la plus jeune, il lui a donc acheté  des bijoux en or, comme c’est la coutume des gens de l’Est. De plus, Meriem avait une herboristerie qui lui rapportait des revenus respectables.

À l’insu de ses parents, Meriem a remis tous ses bijoux à son fiancé, qui les a vendus, pris tout l’argent et a achetée en échange des copies en toc, afin que ses parents ne s’en rendent pas compte. Et ce, avant qu’il ne l’informe qu’il était fiancé avec une autre fille (Hanene) et qu’il vivrait avec elles dans la même maison louée. Les deux femmes ont accepté, d’autant qu’elles se connaissaient et entretenaient une relation qui n’a pas été détaillée.

Elles ont donc accepté de vivre sous un même toit, ce que les deux familles ignoraient. Elles ne l’ont appris que plus tard sur les réseaux sociaux. L’époux a ensuite avisé les deux familles qu’il n’organisera pas de fête de mariage pour leurs filles. Les familles ne se sont pas interposées puisqu’elles avaient déjà organisé une petite fête.

Lorsqu’il est venu emmener Meriem, il leur a dit qu’il l’emmènerait directement en voyage de noces. Il lui a demandé de porter ce qu’elle avait de vêtements et de bijoux. Puis il l’a emmenée dans la voiture sans sa famille, avant de passer par la maison de la deuxième mariée, l’emmenant avec eux dans la même voiture. Rachid les a ensuite conduite vers la salle des fêtes où il a pris les photos qui ont servi à faire le buzz et les profits qui ont suivi. Même Meriem a dit à des proches « Je vous ai dit que je serai célèbre » !

C’est ainsi que les deux familles ont découvert l’affaire d’escroquerie à laquelle elles ont été victimes avec la complicité des deux jeunes mariées. La maison de la famille Meriem a depuis sombré dans l’enfer. Son père et son frère (qui était venu spécialement de l’étranger pour assister au mariage) l’ont renié. Le frère reste choqué de ce mariage et est préoccupé par le choc qu’a subi son père.

L’histoire n’est plus une « success story » ni une question de liberté, comme la présente certaines chaînes avec la complicité de cet « escroc » qui semble être devenu un influenceur, générant beaucoup d’argent grâce à cette arnaque.

Une affaire qui nous rappelle celle des étudiants victimes d’influenceurs qui leur ont fait miroiter le réve de faire des études en Turquie et en Ukraine. Une affaire qui a fini dans les tribunaux, dans laquelle Rivka, Numidia Lazoul et le propriétaire de l’entreprise fictive ont été poursuivis.

Le marié imposteur prétend qu’il a réalisé un mariage « hallal ».  Est-il donc Hallal d’escroquer les gens, de voler l’argent de sa femme et de manipuler la réputation d’une famille dont la respectabilité est affirmée par les habitants de Skikda ?

Il s’agit là, d’un autre crime commis à l’encontre du peuple algérien par le réseaux sociaux. La crainte est que cela fasse boule de neige et que de nombreuses filles tombent dans le piège.

Je pense que les autorités ont le devoir et l’obligation d’enquêter sur cette affaire qui semble cacher derrière un mariage Hallal des non-dits suspects !

Mouna Bekkis (Journaliste – Auteur) pour Ma Revue De Presse DZ, Le 11 septembre 2022


“Les deux femmes sont lesbiennes ?”: Explosive révélation sur le mariage polygame de Skikda !


2 commentaires sur ““Sexe, escroquerie et familles détruites”: Les fracassantes révélations de Hada Hazem sur le mariage bigame de Skikda (Article intégral en français)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :