“Il ne les a pas épousé, il les a acheté”: Le scandaleux commerçant de Skikda qui a épousé 2 femmes “issues de familles pauvres” !

Entre ceux qui y voient « un acte conforme à la charia islamique » et ceux qui crient au « retour de l’esclavage sexuel », rien ne va plus sur les réseaux sociaux.

En effet, plusieurs médias rapportent qu’un riche commerçant de Skikda a épousé cette semaine, lors d’un même mariage, deux femmes « conformément à la charia islamique » et a diffusé les photos de « son exploit » sur les réseaux sociaux. Les photos du marié prénommé Rachid et ses deux épouses (Hanene et Meriem) font le tour du web depuis 24h.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un mariage polygame autorisé par la loi algérienne qui s’inspire de la religion musulmane.

« Personne n’a le droit de critiquer »

Plusieurs internautes ont soutenu ce mariage et indiquent même que « personne n’ le droit de le critiquer ». « Le fait de se marier à une deuxième femme, voire plus, est une pratique très courante et normale », commente un des internautes en justifiant qu’ « il est d’ailleurs mentionné dans plusieurs versets coraniques qu’il est possible pour l’homme musulman d’épouser jusqu’à quatre femmes ». Dans le même sens, une autre internaute commente aussi en disant que « ce mariage à trois, personne n’a le droit de le critiquer. C’est leur choix et ils sont libres tant que c’est légal vis-à-vis de la loi et de la religion. »

« Il ne les a pas épousé, il les a acheté »

Pourtant des internautes de la région révèlent que cet apparent mariage conforme à la charia est loin d’être tout rose. « Ces femmes sont issues de familles pauvres de la villes. Il ne les a pas épousé, il les a acheté », peut-on lire dans un commentaire.

En effet bien que ce type de mariage soit autorisé et par la loi et par la religion, « on a rarement vu un homme épouser deux femmes médecins ou ingénieurs », commente ironiquement Amel Rose, ajoutant que « c’est souvent des femmes désespérées vivant dans la pauvreté qui acceptent ce genre d’union  qui est plus à rapprocher d’un deal commerciale gagnant-gagnant que d’une relation amoureuse ». Quand, conclut-telle, « ce n’est pas les familles qui concluent sans l’avis de la femme ou même en la forçant et en exerçant des pressions sur elle ».

Le commentaire sarcastique

Sur sa page facebook, l’internaute Billy Moon s’est fendu d’un commentaire des plus sarcastique.

Billy Moon : « Le type se paye deux paires de fesse au prix d’une et ils te disent que c’est la loi coranique, la charia ! »


“Ils considèrent les femmes mineures et épousent des petites filles”: Said Nachid évoque l’équation musulmane…


Un commentaire sur ““Il ne les a pas épousé, il les a acheté”: Le scandaleux commerçant de Skikda qui a épousé 2 femmes “issues de familles pauvres” !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :