Cours des Devises et du Pétrole du 3 septembre 2022

Taux de change du 3 septembre 2022

Square Port Said

Pour ce samedi 3 septembre 2022, au marché noir des devises du square Port-Saïd, l’Euro s’échange contre 209 dinars à l’achat et 211 dinars à la vente. Le dollar est, pour sa part, proposé à 208 dinars à l’achat et 210 dinars à la vente.

Cours officiel 

Ci-joint, le tableau des cours des devises au niveau du marché officiel.

Taux de change / Euro – Dollar

Pour ce samedi, 1 euro s’échange contre 0.99 dollar.

– Marché du Pétrole –

Cours du Brent – devises 3 septembre 2022

Les cours du pétrole ont terminé à la hausse, hier vendredi. A la clôture, le Brent de la mer du nord a gagné 0,71%, à 93,02 dollars..

Ce samedi, vers 09H34 (GMT), il s’affiche à 93.28 $en hausse de 1.00%.

 L’actualité du Marché Financier 

Le pétrole limite sa hausse après l’annonce de l’arrêt prolongé de Nord Stream

Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, mais leur élan a été limité par l’annonce du prolongement de l’arrêt du gazoduc Nord Stream, qui fait craindre pour l’économie européenne et la demande d’or noir.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a gagné 0,71%, pour clôturer à 93,02 dollars. Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, également pour livraison en octobre, a lui pris 0,30%, 86,87 à dollars.

Blocage du dossier iranien

Le pétrole était parti bille en tête vendredi. Le Brent. prenant même jusqu’à 3,20%, sous l’effet de plusieurs vents portants. En premier lieu le blocage du dossier iranien, selon John Kilduff, d’Again Capital.

Les Etats-Unis ont estimé jeudi que la réponse de Téhéran au texte soumis par l’Union européenne pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien n’était « malheureusement (…) pas constructive« .

La veille, le président français Emmanuel Macron avait fait part de son espoir qu’un compromis soit trouvé « dans les prochains jours« .

« Je ne suis pas sûr que tout le monde partage son optimisme« , a commenté, dans une note, Craig Erlam, d’Oanda.

Approche de la réunion de l’APEP+

Outre l’Iran, le marché a été stimulé par l’approche de la prochaine réunion, lundi, de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l’accord OPEP+.

« La récente chute des cours est une incitation (pour le groupe) à envisager une baisse de leur production« , a estimé John Kilduff.

Le ministre saoudien de l’Énergie, Abdelaziz ben Salmane a ouvert la porte, il y a dix jours, à cette hypothèse, qui a depuis reçu le soutien de plusieurs pays membres.

Accord du G7

Pour l’analyste, les cours ont profité aussi de l’annonce d’un accord du G7 sur le plafonnement du prix du pétrole russe exporté, qui se veut pourtant, entre autres, une façon de faire baisser le tarif moyen de l’or noir.

« Le marché pense que les Russes ne vont pas accepter » ce mécanisme, selon John Kilduff.

« Ils préféreront arrêter les approvisionnements plutôt que vendre à un prix bas fixé arbitrairement« . Ce qui mettrait l’offre sous tension et ferait monter les cours.

Prolongation de l’arrêt du gazoduc Nord Stream

Mais l’avancée des prix du début de séance vendredi a été étouffée par l’annonce de la prolongation de l’arrêt du gazoduc Nord Stream, qui assure l’essentiel des livraisons de gaz russe à l’Europe.

Le groupe Gazprom a justifié ce prolongement, alors que les livraisons devaient initialement reprendre samedi après trois jours de maintenance, par la nécessité de réparer une turbine défectueuse.

Le Gaz pourrait s’enflammer

Le marché craint que l’aggravation de la crise énergétique en Europe ne fasse encore grimper les cours du gaz naturel. Déjà proches de leurs records. « Ce qui va freiner l’industrie et pourrait occasionner une récession en Europe« , selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Cette appréhension conjuguée à la récente vague de nouveaux confinements en Chine fait planer l’ombre d’un retournement de l’économie et d’une déprime de la demande de pétrole, selon l’analyste.

Le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, a clôturé avant l’annonce de Gazprom et n’a donc pas intégré ce nouveau développement. Il a fini en baisse de plus de 12%.

Ma Revue De Presse DZ avec AFP


Cours des Devises et du Pétrole du 2 septembre 2022


Un commentaire sur “Cours des Devises et du Pétrole du 3 septembre 2022

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :