Une caricature dénonçant les “Talibans” attaquée par des musulmanes… canadiennes !

Des représentants de la communauté musulmane au Canada ont, sans doute sans le vouloir, réussi à mettre à l’indexe tous les musulmans canadiens par un sortie, vue par de nombreux observateurs canadiens et internationaux, comme  » un soutien aux Talibans et au sort qu’ils réservent aux femmes afghanes ».

Tout à commencé par la publication d’un article daté du 16 août, dénonçant le sort réservé aux femmes par les Talibans depuis leur prise de pouvoir en Afghanistan. Le journal a accompagné son article par une caricature pour illustrer les propos tenus. Un dessin réalisé par le caricaturiste Marcel Boudreau montrant un taliban, armé d’un fusil d’assaut, qui tient en laisse une femme voilée à quatre pattes. A côté, un homme et une femme des cavernes avec cette question : « L’évolution… ? ».

Ainsi, au lieu de dénoncer le comportement des Talibans, des représentants d’une association se disant « lutter contre l’islamophobie » n’ont rien trouver de mieux que d’attaquer la caricature. Ce qui n’a pas manqué de faire dire à de nombreux commentateurs que « c’est là, la preuve que les musulmans considèrent ces pratiques totalement en accord avec leur religion et que critiquer les Talibans revient à critiquer l’islam et les musulmans ».

Ainsi, Paryse Suddith et Saly Davis (d’origine égyptienne), les deux militantes qui ont réussi à stigmatiser un peu plus la communauté musulmane résident au Canada, disent avoir eu « le cœur brisé lorsqu’elles ont vu le dessin du caricaturiste Marcel Boudreau ». Lors d’une conférence de presse organisée dans la ville de Moncton, Paryse Suddith a indiqué que  « c’est atroce, c’est discriminatoire, c’est raciste. C’est de l’ethnocentrisme de la part des Acadiens que d’accepter de mettre cela dans un journal », confirmant ainsi que les discriminations et l’état d’esclave auquel sont réduites les femmes afghanes est une pratique « islamique » et que tout attaque à cette pratique est « discriminatoire » et « un acte islamophobe » !

Le directeur du journal explique aux deux « bisounours québécoises »

Le patron du quotidien, Francis Sonier, a expliqué à ses confrères de Radio Canada que « la caricature visait à dénoncer le comportement des Talibans dans une région précise du monde : l’Afghanistan. Rien d’autre ». En effet, comme le souligne Radio Canada, la caricature accompagnait un article traitant de la première année des Talibans au pouvoir. Pourtant, l’Acadie Nouvelle semble avoir cédé à la pression et a – depuis – retiré la caricature jugée islamophobe de son site Internet.

Francis Sonier a affirmé que « des utilisateurs du site web » leur ont signifié « le manque de contexte de cette caricature » et qu’ils l’ont donc retirée « puisqu’il [l’article initial du 16 août] ne se retrouve pas sur le site ».

Sur la toile, des internautes n’ont pas manqué de saisir les deux militantes qualifiées de « bisounours » ou « sac d’émotions sans cervelles », en les invitant à mieux s’informer sur le sort que font subir les talibans aux femmes afghanes et que ces pratiques ne sont en rien des pratiques de l’islam.


Afghanistan sous la Charia : “Ces images que ne peuvent cacher 1000 mosquées !” (Chaîne Hakaik)


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :