“Tu peux mourir de faim, personne ne le verra. Mais si tu prends une fille par la main, tu auras l’État et le peuple au-dessus de ta tête” (Djabelkhir)

La bigoterie et la religiosité demeure le principale élément qui intoxique la société algérienne et qui pousse des milliers de jeunes à fuir cet environnement irrespirable chaque année. Ce phénomène est encore une fois abordé par l’islamologue Said Djabelkhir sur sa page facebook :

Il écrit :

« Tu peux mourir de faim, personne ne le verra. Tu peux mourir de désespoir ou d’angoisse personne ne s’en apercevra. Mais si tu prends une fille par la main, tu auras l’État et le peuple au-dessus de ta tête »

« Sauf si t’as de l’argent… »

Dans le même ordre d’idée, la militante Dr Amira Bouraoui avait émis, récemment, le même diagnostic, ajoutant toutefois que ceux qui en ont de l’argent ne sont inquiétés ni par l’Etat, ni par le peuple.

“Quand t’as de l’argent, tu peux boire, faire l’amour et t’adonner à tous les interdits… Les pauvres, on les montre à la télé et la police les embarque !” (Amira Bouraoui)


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :