“Pourquoi les “Frérots” préfèrent vivre dans les pays des Kouffars ?” : La thèse de Hakim Laalam…

L’exil sacrificiel des Frérots !

 » (…) La question, la voilà : pourquoi les islamistes, les intégristes et les rigoristes qui veulent régenter nos vies, lorsqu’ils projettent de quitter le pays, prennent toujours et toujours et encore toujours des destinations dont ils dénoncent pourtant les civilisations, les cultures, les comportements dissolus et les déviances ? La France. L’Angleterre. L’Allemagne. L’Espagne. Les Etats-Unis. Le Canada, La Suède. Le Danemark. La Norvège. Enfin, je ne vais pas vous faire toute la liste de ces contrées aux mœurs corrompues et dissipées, et aux liens sociaux satanisés, mais je pense que vous aurez compris le sens de ma question.

Alors, en même temps que vous réfléchissez de votre côté, je gamberge aussi du mien. Et j’essaie tant bien que mal d’avancer des explications plausibles.

Je me dis, par exemple, que s’ils vont sur les bords de Seine ou de Tamise, c’est qu’ils n’ont pas été informés, les « M’saken », qu’il existe en plein Kaboul un fleuve — disons plutôt un ruisseau — qui passe par la capitale. Et premier miracle, il est doté de deux berges. Et second miracle, il s’appelle… Kaboul, la rivière Kaboul ! Ça tombe bien, les Frères, non ?

Maintenant, si ce n’est pas une attirance pathologique pour les cours d’eau, les affluents, les confluents et les bras de mer, qu’est-ce qui peut à ce point faire dévier les Barbus de leur trajectoire migratoire pourtant « naturelle » ?

Le besoin spirituel, mystique et de force transcendantale de tester leurs capacités de résistance aux attraits non-hallal de la vie terrestre ? Au Haram ?

Ah ! On avance, là, on avance ! C’est une piste sérieuse ! Il est vrai que lorsque tu passes ta vie à traquer les jupes des femmes chez toi, muni d’un mètre, d’une loupe et d’une scie rouillée, aller vivre à Stockholm ou à Greenwich Village, ça peut aider à mesurer sa force intérieure, très intérieure !

Du coup, je m’accroche à cette explication-là. Parce qu’elle révèle tout le côté sacrificiel de nos frérots exilés.

Au printemps et en été surtout, ils doivent en baver à Oslo, à Hambourg ou à Los Angeles, mais, pour la bonne cause, rien que pour la bonne cause, Wallahi el Aâdhim ! Ils doivent souffrir l’enfer sur cette terre impie que de côtoyer autant de corps libérés et offerts à Satan.

Mais, ils résistent, les « Ikhwa ». Ainsi que les « Ikhwates », ne soyons pas sexistes que diable à vouloir leur ôter à ces Moudjahidates le courage quasi surhumain de résister stoïquement à tous ces corps masculins qui font leur jogging, torses et bras nus, des deux côtés musclés du fleuve Saint-Laurent, sur la Promenade « Fleuve-Montagne » ou au lac de l’île Notre-Dame !

Alors, oui ! Sans même attendre vos réponses — ce qui, au passage, est odieux de ma part et pas correct du tout puisqu’à l’origine, je vous ai sollicités — j’en conclus que les Frères choisissent ces destinations pécheresses, ces « Ilots de la Tentation » pour une raison « noble ». Pour la Cause ! Pour le Djihad ! La chair est faible. Mais pour s’en convaincre, et surtout s’en détacher, faut tester !

Mumm ! C’est bon de tester, hein, les Frangins et les Frangines ?

Hakim Laalam, Le Soir d’Algérie, Le 28 août 2022


Prime de Noël en France : “Aucun musulmans ne l’a refusé”


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :