“Devant la volonté d’Allah, les moyens ne servent à rien” : L’incroyable explication du Wali d’El Taref !

Juste hallucinant ! Pour expliquer le manque, voire l’absence de moyens alloués à la lutte contre les incendies, le premier responsable de la ville d’El Taref, le wali en l’occurrence, s’est fendu d’un véritable « prêche » religieux » qui met tout sur le compte de « la fatalité divine ».

Le Wali : « Quelques soient les moyens et quelque soit la fore, dans les conditions dans lesquelles nous étions, nous ne pouvions rien faire devant la volonté divine et la force d’Allah.  Il n’y a qu’une chose à dire : « Allah décide et fait ce qu’il veut ».

Pour les internautes, « seul un responsable algérien a assez de culot pour justifier la mort de plus de 50 personnes de cette façon aussi froide et aussi bestiale ». « Plus ordure que ce type, tu meurs ! » commente un internaute. Un autre propose de « traduire en justice Allah qui est la cause principal de ces incendies ». des centaines de commentaires d’insultes, qui souvent ont viré aux blasphème ont inondé la toile algérienne suite à cette hallucinante intervention de ce responsable.

Rappelons que les enquêtes diligentées par le services de sécurité n’ont abouti qu’à la mise en détention provisoire de quatre (4) jeunes. Aucun responsable n’a été évoqué comme potentiel « responsable par négligence ». D’autant que l’hôpital de la ville d’El Taref n’est pas doté d’un service des grands brulés. Ce qui; selon les témoignages, a entrainé que « plusieurs personnes sont mortes lors de leurs évacuations vers les hôpitaux d’autres villes limitrophes ».

“Mourir brûlé est une bénédiction d’Allah”: La Fetwa qui cache le catastrophique plan anti-incendie des autorités algériennes…


“Allah  est en colère contre notre égarement”: Le Wali de Béchar explique la crise de l’eau potable !


4 commentaires sur ““Devant la volonté d’Allah, les moyens ne servent à rien” : L’incroyable explication du Wali d’El Taref !

Ajouter un commentaire

  1. Un idiot sorti de l’école ………………..des anes ( anagramme de ‘ENA ) , une zaouia dénuée de toute rationalité . Cet énergumène considérait Descartes comme ……………….un jeu de cartes ! Aghioul sans oreilles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :