“Ils interdisent l’école aux filles puis demandent une médecin femme pour soigner leurs épouses et filles” (Said Djabelkhir)

Dans une publication facebook, l’islamologue Said Djabelkhir relaie une citation de l’intellectuel irakien Ali Al-Wardi qui évoque le paradoxe du discours musulman dominant contemporain…

« Ils refusent l’école aux femmes, et quand leurs femmes ont besoins de médecin, il demandent une femme médecin ».

Une citation en droite ligne avec un fait divers rapporté, cette semaine, dans un reportage diffusé sur une chaîne de télévision française. On pouvait y voir un couple algérien dans un hôpital français. Ainsi, la femme voilée a exigé d’être consultée par une femme médecin. Une exigence refusée par le médecin traitant du fait du surcoût que cela engendrerait cette exigence au budget de l’établissement, soit à l’argent public. Le couple a ainsi été invité à aller faire ses exigences dans un établissement privée, où moyennant des frais, toutes les exigences peuvent être satisfaites.

“Il voulait une femme médecin”: Un couple algérien chassé d’un hôpital en France


Un commentaire sur ““Ils interdisent l’école aux filles puis demandent une médecin femme pour soigner leurs épouses et filles” (Said Djabelkhir)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :