Alors que le SNAPO alerte sur “une grave” pénurie de médicaments, Pose de la première pierre d’une… mosquée verte !

Alors que la crise bat son plein et  que le syndicat national des pharmaciens d’officine (SNAPO) alerte sur une grave pénurie touchant plusieurs médicaments utilisés dans le traitement de plusieurs maladies chroniques, un budget colossale (non déterminé) a été dégagé pour le lancement du projet d’une… mosquée qui va agrandir l’impressionnant parc de mosquées algérien estimé à plus de  25.000.

Ainsi,  le 7 août, El Khabar rapportait que le SNAPO a enregistré une grave pénurie touchant plusieurs médicaments importés ou produits localement. Selon le SNAPO la pénurie concerne plusieurs médicaments prescrits dans le traitement du diabète, les allergies, l’asthme, l’hypertension artérielle, ainsi que certains médicaments destinés aux cancéreux.

Le porte-parole du SNAPO, Samir Ouali est allé jusqu’à parler de « crise majeure », soulignant la disparition de la matière première utilisée dans la fabrication de plusieurs médicaments notamment par le laboratoire public Saidal.

La situation de crise que vit le secteur du médicament, qui met en danger la vie de millions de malades chroniques, vient s’ajouter aux crises diverses qui frappent la population, avec des prix de produits de consommation qui ont pour certains plus que triplé. À l’image du kilo de banane vendu 1000 DA (5% du salaire minimum garanti – SMIG- ).

Ce n’est pourtant pas cette situation de crises généralisées qui préoccupe les autorités. En effet, fidèle à son populisme religieux, un budget pharaonique a été mobilisé pour lancé  le projet de la construction d’une… mosquée ! Un édifice religieux qui va s’ajouter au dernier en date (la Grande Mosquée d’Alger) qui aura couté plus de 2 milliards de dollars et 25.000 autres répartis sur les 1541 communes que compte le pays.

« La mosquée amie de l’environnement »

Sauf que cette mosquée a une particularité : elle est l' »amie de l’environnement », selon la presse.

Ainsi, dans son édition de lundi 8 août, le quotidien Reporters rapporte que « la première pierre du projet de construction de la première mosquée “Verte” amie de l’environnement a été posée, lundi à Alger, dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah ».

Si le coût de cette édifice n’est pas révélé, on peut toutefois estimer le poids de l’enveloppe et des avenants qui en découleront (comme c’est toujours le cas pour les projets en Algérie). Ainsi, la même source écrit que « cette mosquée repose sur des techniques permettant d’économiser l’électricité à 50 % à travers l’exploitation des énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique et l’économie d’eau par l’auto-recyclage. Le quotidien ne précise toutefois pas le coût de la réalisation d’un édifice doté d’une telle technologie et de son entretien.

De plus, « Cette mosquée s’étend sur une superficie globale de 8.200 m² avec une capacité d’accueil allant jusqu’à 6.000 fidèles (4.000 hommes et 2.000 femmes) », annonce également le site, ajoutant que « le projet comporte trois étages, un rez-de-chaussée qui peut accueillir jusqu’à 2.500 fidèles, un premier étage (1.500 fidèles) et un deuxième étage réservé aux femmes d’une capacité d’accueil de 2.000 fidèles. Un parking pour 50 véhicules est également prévu. Il abrite un minaret de 47 m de hauteur et plusieurs structures dont une salle de conférences, une bibliothèque, une école coranique et deux logements de fonction pour l’imam et le muezzin ».


“Fallait-il construire des hôpitaux au lieu d’une Grande Mosquée?” : Tebboune répond… Incroyable vidéo !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :