Cours des Devises et du Pétrole du 8 août 2022

Taux de change du 8 août 2022

Square Port Said

Pour ce lundi 8 août 2022, au niveau du marché noir des devises du square Port-Saïd l’Euro s’échange contre 210 dinars à l’achat et 212 dinars à la vente. Le dollar est, pour sa part, proposé à 204 dinars à l’achat et 206 dinars à la vente.

Cours officiel – devises 8 août 2022

Au niveau du marché officiel, l’Euro s’échange contre 147.41 DA à l’achat et 147.49 DA à la vente, selon le site officiel de la Banque d’Algérie. Le dollar américain, pour sa part, s’échange contre 144.15 DA à l’achat et 144.17 DA à la vente.

Taux de change / Euro – Dollar

Pour ce lundi, la quasi-parité euro-dollar se poursuit. 1 euro s’échange contre 1.01 dollar.

– Marché du Pétrole –

Cours du Brent

Les prix du pétrole continuent à maintenir leur repli dû aux craintes de récession qui pèsent sur la demande.

Ce lundi, vers 11h20 (GMT), le Brent, référence du pétrole algérien, affiche 94.06 $, en baisse de 0.91%.

 L’actualité du Marché Financier 

Le pétrole faiblit avec les craintes de récession et de ralentissement de la demande

Les prix du pétrole étaient en légère baisse lundi, après une semaine de lourdes pertes. Ces derniers, toujours affaiblis par les perspectives sombres quant à l’économie mondiale, pesant sur la demande en brut.

Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre perdait 0,57% à 94,38 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en septembre baissait quant à lui de 0,62%, à 88,46 dollars.

« La pression à la baisse sur le prix du pétrole provient uniquement d’un affaiblissement des prévisions de la demande, les marchés se préparant à une contraction économique potentiellement forte », commente Sophie Lund-Yates, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Les gains des deux références mondiales du brut, déclenchés par l’invasion russe de l’Ukraine, sont annulés « car la hausse des taux d’intérêt et le refroidissement consécutif qu’elle devrait avoir sur les économies mondiales l’emportent sur les questions précédentes concernant le manque d’offre causé par le conflit », poursuit-elle.

Jeudi, la Banque d’Angleterre (BoE)a annoncé une hausse de ses taux directeurs d’un demi-point de pourcentage, mesure drastique pour contrer l’inflation qui s’accélère et va, selon elle, plonger le Royaume-Uni en récession pour plus d’un an.

La BoE suit l’exemple de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne. Ces derniers, ont choisi de monter leurs taux de respectivement 0,75 et 0,50 point de pourcentage en juillet.

Toutefois, « l’offre reste relativement restreinte », prévient Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

D’autant que mercredi, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+) n’a annoncé qu’une maigre augmentation de l’offre. Soit, de 100.000 barils par jour pour septembre.

« Dans le même temps, le groupe de producteurs a souligné le manque de capacité de production de réserve », rappelle M. Brennock.

Mais tous ces facteurs qui d’ordinaire feraient grimper les cours n’ont pas réussi à l’emporter sur les préoccupations relatives à la demande liées à la récession.

« On pourrait même aller jusqu’à dire que la prime de guerre s’est évaporée », conclut l’analyste.

Ma Revue De Presse DZ avec AFP


Cours des Devises et du Pétrole du 7 août 2022


Un commentaire sur “Cours des Devises et du Pétrole du 8 août 2022

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :