“1986, T34… 2022, Al Gahazli” : Dr Bouraoui revient en larmes de Ryadh El Feth…

On la sentait les larmes aux yeux derrière son écran. Hier vendredi 29 juillet, Dr Amira Bouraoui postait sur sa page facebook, une photo qu’elle a prise au complexe commercial et culturel Ryadh El Feth à Alger. Elle a tenu à partager ce qu’elle avait rencontré dans ce lieu, qui dans un passé aujourd’hui disparu, respirait la joie de vitre. L’Algérie des fetwa, de la bigoterie et de la détestation de soi et des autres…

Elle écrit :

 » Aujourd’hui en allant à Ryadh el Feth je me suis rappelée quand enfant j’y allais avec mes parents. On y trouvait des espaces de lecture pour enfants et mes parents nous y laissait pendant qu’ils faisaient le tour des boutiques. Je me souviens que Takfarinas y avait tourné un clip en 1987 avec de jolies jeunes filles. J’y suis allée aujourd’hui. Ça ressemblait à un cimetière. »

Dans un autre post, elle a publié la photo d’une librairie sur place où on peut voir exposés à la vente des livres religieux évoquant, la mort, le châtiment de la tombe expliqué aux enfants et aux adultes, la bonne manière de faire la prière…

Ryadh El Feth, 1986. A cette date sortait le tube Rock algérien « Ma Dir Walou » du groupe T34, aujourd’hui disparu, comme le reste. Tout le reste…


“Des actrices saoudiennes à Cannes et débat sur le short et la glace en Algérie” (Said Djabelkhir)


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :