“Belmadi perçoit 4.6 milliards par mois !”: L’explosive révélation Foot Africa

Dans un pays en crise qui enregistre une inflation record qui avoisine es 45%, un chômage galopant et  un arrêt quasi total de l’économie, la révélation du site Africa Foot ne manquera pas de susciter une nouvelle polémique sur la toile.

En effet, dans un article consacré au contrat du coach algérien, Djamel Belmadi, avec l’équipe d’Algérie,  le site révèle l’astronomique accordé à cet entraineur. Selon cette source, Djamel Belmadi perçoit un salaire de 230.000 euros (4.6 milliards de centimes en dinars algériens), soit prés de 2300 SMIG !

Un salaire mirobolant que ce franco-algérien devait pouvoir conserver du fait, souligne le site, que le nouveau président de la  Fédération algérienne de football (FAF), Djahid Zefizef a clairement indiqué qu’il maintiendrait ce coach à son poste et qu’il ne toucherait pas à son salaire. « Je n’ai pas l’intention de baisser le salaire de Belmadi », avait lancé le nouveau patron du football algérien à l’issue de son intronisation à la tête de la FAF.

 « Nous ne manquerons pas de fournir toutes les conditions propices pour la réussite de la sélection algérienne. » a-t-il poursuivi.

En poste depuis 2018, Djamel Belmadi, dont le contrat avec les Verts arrive à sa fin le 31 décembre 2022, a été l’un des grands artisans de la victoire finale de l’Algérie lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019). Une réussite qui n’aura pas durée, du fait que cette équipe a fini par être éliminée au premier tour de la coupe d’Afrique suivante au Cameroun et n’a pas pu se qualifier au Mondial du Qatar.


“Ils sont les meilleurs et nous, nous allons au Mondial”: Le coach Tunisien humilie Belmadi !


Un commentaire sur ““Belmadi perçoit 4.6 milliards par mois !”: L’explosive révélation Foot Africa

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :