“L’Arabe, cette langue morte qu’on impose à ton fils !” (Abdelkrim Zeghileche)

Sur sa page facebook, le journaliste Abdelkrim Zeghileche est revenu, hier vendredi 15 juillet, sur la langue arabe que les hauts responsables du pays imposent au peuple tout en gardant leurs enfants éloignés en les inscrivant dans des cursus en français en Algérie au lycée français Alexandre Dumas d’Alger ou en France…

Il écrit :

Abdelkrim Zeghileche : « Le responsable algérien inscrit son fils dans une école et université française et veut que ton fils suive un cursus scolaire en arabe, cette langue morte. Si tu te mens à toi-même, ne mens pas à ton fils. Quant à la langue anglaise, si tant est qu’on puisse la maitriser un jour, il faudrait au moins trois générations pour devenir un outil de travail en Algérie ».

Dans une de ses chroniques; le journalistes Maamar Farah rapportait un échange fictif entre un haut responsable algérien et son fils inscrit dans une école en… France.

L’association des fils de ceux qui arabisent le peuple mais pas leurs enfants / Par Maâmar Farah


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :