Racisme anti-Kabyle : Cylia Ouikene ignorée par les autorités ! Elle témoigne…

Après la suppression de toute trace de langue amazigh sur les affiches et documentations officielles des jeux méditerranéens, l’interdiction du port ou de la représentation de l’emblème identitaire amazigh, c’est au tour des athlètes kabyles que la discrimination s’étend…

En effet, accueillie en héroïne dans sa région natale, la karatéka Cylia Ouikene a exprimé son mécontentement sur l’indifférence des autorités de son pays à sons égard, suite à son exploit lors des Jeux méditerranéens d’Oran 2022. 

Lors de la cérémonie honorifique organisée en son honneur à Freha, et de sa camarade Louiza Abouriche, la karatéka de 18 ans a en effet profité de l’occasion pour faire une mise au point. « Nous sommes les premières à obtenir des médailles. Les derniers titrés ont eu leurs récompenses, alors que nous, les premiers, rien ! », a-t-elle lancé.

 « La première médaille d’or c’est moi qui l’ai offerte pour l’Algérie. Jusqu’à présent, personne n’a fait un geste envers nous », poursuit-elle avant de remercier ceux qui l’ont aidé lors de sa préparation pour la compétition, avouant que ce n’était facile pour elle : « Cette médaille, je l’ai obtenue après des sacrifices et beaucoup de travail. Malgré les blessures, je me suis battue pour avoir ce titre ».

Rappelons que Cylia Ouikene n’en est pas à sa première consécration, que ce soit avec son club JS Freha ou en équipe nationale. Avant les JM-2022, la jeune athlète a toujours honoré sa région dans les compétitions nationales et l’Algérie à l’échelle continentale. « J’ai été sacrée championne d’Afrique décembre dernier. Deux fois championne d’Algérie, en individuel et par équipe. Tout le temps sur le podium », a-t-elle tenu à faire savoir.


JM d’Oran : Suppression de Tamazight des affiches !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :