“Son salaire est de 3 millions et achète un mouton à 7 millions” : Qui est le mouton ? (Dr Smail Mehnana)

Dans une publication sur sa page facebook, le philosophe, Dr Smail Mehnana relaie un post de Sadek Arab. La publication revient sur les sacrifices inconsidérés que sont prêts à faire de nombreux algériens pour acheter le mouton de l’Aid, alors même qu’il s’agit d’un rituel nullement obligatoire. Une démarche qui s’inscrit plus dans une course au m’as-tu vu qu’à une quelconque quête de spiritualité religieuse.

On peu y lire :

« TROUVE LE VRAI MOUTON ? Il gagne 3 millions comme salaire, il ne badine jamais avec le sacrifice de l’Aïd qui coûte 7 millions. »

Rappelons que si le discours se veut tolérant en disant que l' »achat d’un mouton n’est pas obligatoire », c’est sans compter la pratique sociale. D’autant que les religieux insistent rarement sur cet aspect « non obligatoire ». La réalité est que ceux qui n’achètent pas de mouton subissent les pressions des regards et des chuchotements. Stigmatisés pauvres et les enfants qui pleurent parce qu’ils n’ont pas leur mouton, le père de famille n’a d’autre choix que de s’endetter pour acheter la bête dont le prix moyen en Algérie a avoisiné cette année les 60.000 Da (3 SMIG) ! (Lire l’article : Un mouton pour 5 SMIG ! : “On va se saigner pour ne pas être traité de pauvres”)


L’Aïd en Tunisie: “Les pauvres louent des moutons pour ne pas être stigmatisés”, Pas obligatoire dites-vous ?


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :