La scandaleuse Attestation des JM d’Oran en… anglais : 2 mots, 1 faute d’orthographe !

La décision idéologique de généraliser l’anglais en Algérie alors qu’aucune étude n’a été réalisée, ni logistique préparée, est bien partie pour produire les mêmes résultats que la décision tout aussi idéologique de généraliser l’arabe le siècle dernier. Et les dégâts se font ressentir au plus haut sommet de la hiérarchie sociale.

La dernière bourde en date a été enregistrée lors des jeux méditerranéens d’Oran clôturés hier mardi 5 juillet.

En effet, un des athlètes participants a publié la photo de son « attestation de médaille » que lui ont remis les organisateurs des jeux. Et il n’a échappé à personne l’incroyable faute d’orthographe dans l’intitulé en anglais du document.

Ainsi, on peut lire qu’en anglais « Medal » (médaille) est écrit avec un « e » à la fin. Soit « Medale » !

Une erreur d’autant grave qu’elle émane d’un document officiel délivré par des autorités sportives et qui donne le ton du projet de généralisation de l’anglais dans un pays où cette langue n’a aucun enracinement. Le document fait déjà tour du web et outre la tournure loufoque que prennent les commentaires, des parents ne manquent pas de s’interroger sur l’avenir de leurs enfants dans un pays qui envisage de généraliser une langue aussi peu maitrisée, même par l’élite. En effet, selon le ministre de l’enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane « 98,4% des enseignants algériens ne maitrisent pas l’anglais ».

Outre cette incroyable bourde dans un document officiel, et la supression de toute trace de la langue Amazigh, les internautes ont également relevé que l’attestation est remise alors que les cases correspondant aux « noms, pays et sport » n’ont pas été remplies.

Rappelons qu’en juillet 2019, c’est le département des langues de l’université de Mila qui s’était, par zèle, lancé dans l’élaboration d’un communiqué en langue anglaise. Résultat : 3 fautes d’orthographe dans un petit texte de 19 mots !

Lire l’article : Le Département des langues écrit en français et utilise le translate de Google !

« En 14 siècle, il n’a pas appris l’arabe… »

Dans une publication facebook, l’auteur et journaliste Mouna Bekkis a commenté cette surréaliste décision d’instaurer l’anglais en Algérie, alors que rien n’a été fait pour préparer l’environnement, ni en termes d’enseignants, ni de livres ou autres outils pédagogiques. Une décision pour satisfaire le pan arabo-islamiste du pays qui a échoué à détruire le français par l’arabisation, et qui tente la même expérience avec l’anglais. A noter que l’arabisation est largement pointé du doigt, par de nombreux pédagogues, sur la régression du niveau du système scolaire algérien. Une démarche qui a porté un grand coup à l’apprentissage du français, sans, pour autant, apprendre l’arabe au peuple, qui du coup, 50 ans après, ne maitrise ni le français, ni l’arabe !

L’auteur s’interroge ironiquement :

Mouna Bekkis : « En 14 siècles, il n’a pas appris l’arabe. En 3 siècles, il n’a pas appris le turc. En 132 ans, il n’a pas appris le français. Et en 2022, il veut apprendre l’anglais ! »


Anglais à l’Université Algérienne : 98% des enseignants ne maitrisent pas… l’Anglais !


2 commentaires sur “La scandaleuse Attestation des JM d’Oran en… anglais : 2 mots, 1 faute d’orthographe !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :