BAC 2022 : Alors que l’Algérie préfère les auteurs Palestiniens, La Tunisie opte pour un texte de Yasmina Khadra !

Le déni de soi, haussé en valeur social, continue de faire son chemin en Algérie. Ainsi, alors que l’éducation nationale algérienne fait chaque année le choix d’auteurs moyen-orientaux pour les divers sujets d’examens de fin de cycle, quand elle ne plagie pas directement les sujets égyptiens ou Palestinien, comme ce fut le cas l’année passée pour l’examen du BEM 2021, la Tunisie fait un tout autre choix.

Lire l’article : BEM : Le sujet d’arabe importé de… Palestine !

En effet, pour la session du BAC 2022, l’éducation nationale tunisienne a opté pour un texte de l’auteur algérien, traduit en 40 langues, Yasmina Khadra.

Sur sa page facebook, l’auteur écrit :

« Merci au ministère de l’éducation tunisien pour avoir choisi, cette année encore, un de mes textes, en l’occurrence un extrait de mon roman « Le Sel de tous les oublis » comme sujet du baccalauréat 2022.

Plein de succès à tous les élèves ».

BAC 2022 : Sujet de Français Tunisien :

Ce diaporama nécessite JavaScript.



2 commentaires sur “BAC 2022 : Alors que l’Algérie préfère les auteurs Palestiniens, La Tunisie opte pour un texte de Yasmina Khadra !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :