“Pourquoi Tizi est 1ere et Djelfa, berceau de l’arabité et de l’islam, est dernière ?”: Derrais répond à un journaliste algérien…

Récemment, lors d’une émission consacrée à l’examen de fin cycle primaire, un journaliste demandait à son invité pédagogue : « Qu’est-ce qui explique que la wilaya de Tizi Ouzou est encore une fois 1èere au niveau national alors que la wilaya de Djelfa sensé être le berceau de la langue arabe et de l’islam est bon dernière ? »

Sur sa page facebook; le cinéaste Bachir Derrais répond à la question en publiant la photo de sa petite fille, Ines :

Bachir Derrais : « Un animateur télé DZ ,se demande sur sa page FB, comment se fait-il que Tizi-Ouzou est classée encore une fois à la première place dans la réussite de l’examen du B.E.M, alors Djelfa, berceau de la langue arabe, de l’islam et du nationalisme, est classée dernière.

La réponse est simple : lisez et faîtes lire « le fils du pauvre » de Mouloud Feraoun à vos enfants et vous comprendriez pourquoi l’école a toute son importance en Kabylie. (Il est traduit en langue arabe).

Ma fille Inès ici sur la photo a commencé sa lecture par ce livre. Elle l’a lu à 8 ans. »

Idéologie contre efficacité…

Une réponse qui s’inscrit dans la lignée des constats établis sur l’environnement des études en Algérie où l’idéologie et la religion prennent le pas sur la qualité de l’enseignement et l’efficacité. En 2017,  en campagne contre l’enseignement de la langue Tamazight, la femme politique islamiste et arabophile Naima Salhi n’avait pas manqué de relayer sur sa page facebook, la photo d’un jeune élève d’une région arabe d’Algérie (M’sila).

On peut lire sur la pancarte que ce jeune garçon brandit : « Ne me Kabylisez pas, ne me francisez pas, je suis Arabe. »

BEM : Tizi Ouzou en tête pour la 15e année consécutive !

Rappelons que cette année encore et pour la 15e année consécutive, la wilaya de Tizi Ouzou, avec 88.71%, a raflé la première place dans les résultats du Brevet d’enseignement moyen (BEM). Alors que la wilaya de Djelfa, un des berceau de la langue arabe et de l’islamité est en bas du tableau. Ce qui suscite de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, mais aucun au niveau politique ou académique, puisqu’aucune étude n’a été effectuée pour comprendre ce phénomène et partant, remédier aux mauvais résultats enregistrés dans de nombreuses régions.



Un commentaire sur ““Pourquoi Tizi est 1ere et Djelfa, berceau de l’arabité et de l’islam, est dernière ?”: Derrais répond à un journaliste algérien…

Ajouter un commentaire

  1. J’emmerde quiconque qui me considère ……………….arabe ! Je suis M’sili , algérien ,maghrébin ,français ,mais pas……………arabe ! . Une partie infinitésimale batardisée qui se croit arabe ,imposant sa doxa à un peuple qui a perdu ses repaires . Certes agissante au mépris de citoyens cultivés qui ont déposé les armes …………..culturelles pour s’y opposer . Bénéficiant de l’ouverture des chachas et des médias vomis distillant leur fiel à longueur de journée leurs logorrhées . Basta , remettons notre algérianité au firmament .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :