Laïcité en Tunisie : “Une fetwa de mort” contre Kaïs Saïed !

Ce qui était attendu par nombreux observateurs est arrivé. Alors que le président Tunisien, Kaïs Saïed a confirmé cette semaine la surpression de l’article « Islam religion de l’État » de la nouvelle constitution tunisienne qui doit être soumis à un référendum le 25 juillet », il est victime d’une tentative d’assassinat.

Ainsi, les médias tunisiens rapportent ce vendredi 24 juin, que lors d’une conférence de presse qui s’est tenue plus tôt dans la journée, à Tunis, la porte-parole du ministère de l’Intérieur, Fadhila Khelifi a annoncé que plusieurs sources ont confirmé l’existence d’un plan d’assassinat visant le président de la République, Kaïs Saïed.

Fadhila Khelifi a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’une simple intention ou d’une idée de plan d’assassinat. Elle a précisé que ces menaces visaient à toucher à la sécurité nationale. Elle a salué les efforts de forces de police qui continuent à œuvrer pour la préservation de la sécurité nationale et de la présidence de la République. 

La porte-parole a, aussi, révélé la mise en échec d’un attentat terroriste à la date du 23 juin 2022. Un « loup solitaire » avait pris pour cible une unité sécuritaire déployée devant l’une des installations sensibles. L’auteur a été interpellé et l’arme du crime a été saisie. Fadhila Khelifi a expliqué que le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, avait appelé à la tenue en urgence de cette conférence de presse en raison de la sensibilité de la situation.

Si les médias n’en disent pas plus, plusieurs observateurs tunisiens n’ont pas manqué de pointer du doigt le parti islamiste Ennahada et ses alliés : les groupuscules jihadistes, notamment salafistes tunisiens.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :