Abdelkrim Zeghileche condamné à 1 an de prison, Sale temps pour les journalistes algériens…         

Alors que les réactions à la condamnation d’El Kadi Ihsane se poursuivent, un autre journaliste est condamné à de la prison ferme. Abdelkrim Zeghileche vient d’écoper d’une peine d’un an de prison ferme et 50.000 dinars d’amende.

Le verdict de son procès qui a eu lieu il y a une semaine devant le tribunal de Constantine et auquel le journaliste a comparu libre, a été rendu public ce mercredi 8 juin.

Au cours du procès, le représentant du parquet avait requis 2 ans de prison ferme assortis de 100 000 Da d’amende, pour « atteinte à l’unité nationale ».

Zeghileche, fondateur et directeur de Radio Sarbacane, a fait l’objet de plusieurs arrestations et condamnations ces trois dernières années. Dans cette autre affaire, il a été arrêté en janvier dernier et placé pendant deux mois sous mandat de dépôt avant d’être remis en liberté en mars.

Poursuivi dans un premier temps pour des accusations de « terrorisme » en vertu de l’article 87 bis du code pénal, il a finalement été jugé en correctionnelle, les charges criminelles ayant été abandonnées. Seule l’accusation d’ « atteinte à l’unité nationale » a été retenue.


Ihsane El Kadi condamné à 6 mois de prison, amendes, réparations, dommages et intérêt…

Un commentaire sur “Abdelkrim Zeghileche condamné à 1 an de prison, Sale temps pour les journalistes algériens…         

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :