Afghanistan sous la Charia : “Ces images que ne peuvent cacher 1000 mosquées !” (Chaîne Hakaik)

Des photos de l’état de la société Afghane sous la législation de la stricte charia, rapportées par la chaîne arabe Al Hakaik font le tour du  web.

La chaîne qui présente son sujet, accompagne sa miniature facebook, par un commentaire et écrit :

Chaîne Al Hakaik : « Cette femme et ses enfants qui passent leurs nuits dans le dénuement au pays des musulmans suffisent amplement pour sortir de cette religion, même en construisant mille mosquées ».

Rappelons que les islamistes algériens ont été parmi les premiers à applaudir le retour du règne des Talibans et leur charia en Afghanistan.

Le 16 août 2021, Abderrazak Makri, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), avait félicité, dans un communiqué, rapporté par le quotidien El Khabar, les talibans pour leur prise de pouvoir en Afghanistan.

Il écrivait : « Suite à la grande victoire remportée par le peuple afghan en mettant fin à l’occupation étrangère de son pays et en rétablissant sa souveraineté après une longue lutte et de grands sacrifices, le Forum pour la pensée et la civilisation de Kuala Lumpur adresse ses plus chaleureuses félicitations à tout le peuple afghan de toutes ses composantes, et à tous les moudjahidines, militants et réformateurs, menés par le mouvement moudjahidine taliban ».

De son côté, le 27 août 2021, Abderrazak Guesssoum, président de l’association des ulamas musulmans algériens, avait consacré un long texte à la question sur le site de l’association. Il avait qualifié les Talibans de  « soldats d’Allah », tout en leur souhaitant « la bienvenue ».


“Je vous défis d’aller vous installer à Kaboul“: Djabelkhir répond aux algériens heureux de la victoire des Talibans…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :