“Après l’islamisme, le Zetchisme” : Myassa Messaoudi explique avec brio le phénomène…

« Après l’islamisme, le Zetchisme » Par Myassa Messaoudi

Après l’islamisme, le burkinisme, le voilisme, voici débarqué en France et en Europe le Zetchisme.

Il faut expliquer à nos amis ce qu’est le Zetchisme. En Algérie, ce terme identifie une nouvelle génération de jeunes désœuvrés, produit du mélange explosif de l’école fondamentalo-YouTubé et du salafo-wahhabisme.

C’est un amalgame parfait de l’absence totale d’éléments de raison et de valeurs morales. On ne peut pas parler non plus de délinquants ordinaires, car le spécimen Zetchi a des croyances bigotes et misogyne qu’il défend avec une rare violence. Tout est confusion dans sa tête. Et la case adaptation n’existe pas. Le monde doit se conformer à sa vision altérée de ce qui l’entoure, et ce, quelqu’en soit le lieu où il se trouve.

Ce spécimen, produit des gouvernances corrompues, pillardes, drapées de religiosité pour cacher leur abandon des peuples, et incapables d’endiguer le fascisme islamiste, peut violenter une fille dans la rue en meute et affirmer droit dans ses bottes que c’est une créature du diable et qu’elle l’a cherchée.

Bref, il pêche avec des sourates en bouche. Vole, en évoquant les héros des guerres de l’indépendance, et agresse en justifiant son acte par l’invasion de la Libye ou de l’Irak. C’est aussi un inconditionnel de la cause palestinienne ( un soutien malheureux pour les concernés, mais ils ont les leurs aussi).

La présence du Zetchi, arrivant par mini vagues en Europe, à cause du phénomène de la harga (immigration clandestine), commence à faire parler de lui, notamment aux abords des stades, et à la sortie des métros et aux portes des grandes villes du sud de l’Europe. Des pays mal préparés à l’arrivée des migrants et réfugiés, car encore le regard et les efforts rivés à l’extérieur dans un suivisme béat du bellicisme américain et ses terribles conséquences en désordres démographiques et autres drames humains meurtriers.

En Algérie, ce terme « zetchi » a des synonymes, (rougi, qahwi, costume manches courtes, …). Reste à savoir comment il est nommé dans le reste des pays d’Afrique du nord, du Moyen-Orient et d’Afrique.

Curieuse de voir comment ceux qui défendent les dérives identitaires, religieuses et comportementales en France, comme étant des spécificités culturelles, vont s’y prendre cette fois-ci ! 

Myassa Messaoudi / Juin 2022

NB : Sur la photo, le rappeur algérien Lotfi Double Canon, un des précurseurs du Zetchisme. Après son ralliement au mouvement salafo-wahabite, il aura utilisé son talent pour vendre, à travers ses chansons et ses prêches sur la chaîne islamiste algérienne Echourouk TV, dans son émission hebdomadaire, à toute une génération de jeunes ce fléau, aujourd’hui généralisé comme une gangrène…


Ils battissent des prisons chez eux et fuient vers ailleurs ! Les Haragas vus par Kamel Daoud


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :