“Les haragas une fois en France font la promo de la Charia… en Algérie” (Mouna Bekkis)

Dans une publication facebook, l’auteur et journaliste Mouna Bekkis critique les jeunes algériens qui fuient l’Algérie au risque de leur vie en traversant la méditerranéen pour rejoindre les côtes européennes. Puis, qui exigent, une fois installés dans ce pays laïc, de protéger et amplifier les valeurs qui ont construit l’environnement toxique qui les a fait fuir. Elle écrit :

Mouna Bekkis : « Je note que ce sont les haragas algériens, une fois arrivés dans le pays laïc qu’est la France, qui font le plus de promotion pour la Charia… en Algérie ! »

Une réflexion en droite ligne d’un constat dressé par l’écrivain Kamel Daoud dans sa chronique « Bâtir une prison et s’évader » :


Paradoxe : 529 imams algériens candidats pour la Mosquée de Paris… 0 Pour la Mosquée de Kaboul !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :