Caporal français et député en Algérie : 1 mois après, l’APN se prononce sur le cas Bekhedra !

Il aura fallu que le journal français Le Point révèle la présence d’un ancien légionnaire siégeant à l’assemblée nationale algérienne, pour que cette institution se réveille et ouvre une enquête. Ainsi,, un mois après la révélation, la Commission des Affaires juridiques de l’APN a décidé de statuer sur le cas du représentant de la communauté, Mohamed Bakhdra.

Suite au rapport présenté et à la séance de vote, le bureau de l’APN a décidé de lui retirer la qualité de député, rapportait hier mardi 24 mai, le site ultraalgérie.

Les explications du caporal Bekhedra…

Selon ce que rapportait le site Algérie Focus dans son édition du 22 mai, Mohamed Bekhdra avait reconnu qu’il avait bien travaillé dans l’armée française, mais c’était un besoin urgent après avoir été menacé d’immigration irrégulière et avoir perdu son rêve d’étudier et d’améliorer son niveau de vie.

Il a déclaré dans une vidéo publiée sur son compte Facebook : « Je soutiens l’application de la loi à tous et sans préjugés, il n’est donc pas raisonnable de m’arrêter en tant que parlementaire simplement parce que j’ai travaillé auparavant comme infirmier militaire dans l’armée étrangère et que j’ai tourné cette page pendant plus de 15 ans, et je n’ai pas trahi mon pays parce qu’il n’y a pas de loi qui l’interdise.

Il a ajouté: « Je n’ai pas caché mon ancienne affiliation à l’armée française aux autorités diplomatiques algériennes, car je me suis enregistré auparavant au consulat de Montpellier pour bénéficier du passeport, et du document qu’ils ont maintenant sous prétexte de mon travail dans l’armée française est la même que celle que j’ai soumise maintenant dans mon dossier. »

Scandale à l’APN : Mohamed Bekhadra, Militaire français et député en Algérie !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :