“Il sert à quoi à part vendre des maillots ?”: Les Brestois veulent virer Belaili

Moins de trois mois après son arrivée au Stade Brestois, l’international algérien Youcef Belaili inquiète par son rendement jugé en deçà des attentes des dirigeants du club et des supporters brestois.

Son bilan est rachitique, énumère le magazine spécialisé Onze Mondial. Aucun but, une seule passe décisive en huit apparitions dont six titularisations seulement. « L’aventure brestoise de Belaïli tourne à la grande déception », résume le magazine français.

Samedi, le Stade Brestois s’est incliné à Saint-Étienne (2-1), dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1. Titulaire, Belaïli n’a pas brillé, si l’on s’en tient au compte rendu du journal sportif l’Equipe.

« L’international algérien a livré une prestation brouillonne. Il n’a pas su exprimer son potentiel technique (un seul dribble réussi sur quatre tentés) et ses coéquipiers ont eu beaucoup de mal à le trouver (21 ballons touchés seulement). Logiquement remplacé par Cardona à l’heure de jeu », écrit le journal qui lui a accordé la très faible note de 3/10. L’international algérien sera absent du match contre l’Olympique Lyonnais, ce mercredi pour la 33e journée de Ligue 1.

Du côté des supporters brestois, les critiques sont de plus en plus nombreuses. « Son niveau est aberrant carrément », critique un supporter brestois. « J’espère qu’il emmènera ses millions d’abonnés dans un autre club », lance un autre qui souhaite le départ de l’international algérien.

« Belaïli, il sert à quoi à part vendre des maillots ? », abonde un autre. « Pensez-vous que Belaïli va continuer avec Brest ou non ? », interroge un troisième.

Pour Belaïli le contraste est saisissant avec l’enthousiasme qu’il a suscité lors de l’annonce de son arrivée à Brest, après une Coupe arabe des nations époustouflante où il a joué un rôle clé dans le sacre final de l’Algérie face à la Tunisie le 18 décembre dernier.

« Avant même de connaître la valeur du joueur sur le terrain, la signature du néo-Brestois Youcef Belaïli fait déjà sensation. Du moins sur les réseaux sociaux », écrivait le quotidien local Le Télégramme.


“Non, Belaili ne quitte pas le Qatar pour la Palestine, il rejoint un pays allié d’Israël”


Un commentaire sur ““Il sert à quoi à part vendre des maillots ?”: Les Brestois veulent virer Belaili

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :