“Rendez-moi Meriem” : La bouleversante histoire de Bernard qui recherche sa fille en Algérie…

Sur la page de Cédric Bernard Shaurli, Pére de Meriem enlevée en Algérie

Ma fille Meriem est née à Auch, en France, le 20 juin 2015. C’est à Auch que nous vivions, elle, moi et sa mère de nationalité algérienne.

En décembre 2015, nous sommes partis à Alger pour une semaine de vacances, afin de présenter notre fille à sa famille algérienne. Nous étions logés chez ma belle-mère, dans le quartier d’El Harrach.

La veille de notre retour prévu en France, profitant du moment où je prenais ma douche, mon épouse s’est enfuie avec notre fille, conduites par ma belle-mère vers une adresse inconnue. Je n’ai rien vu venir, soudainement arraché à ma fille qui représente tout à mes yeux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PROCÉDURES

J’ai premièrement sollicité l’aide du Ministère français de la Justice pour la mise en place d’une médiation familiale internationale, comme le permet la Convention algéro-française du 21 juin 1988 sur les enfants issus de couples mixtes séparés. Médiation refusée par mon épouse, localisée par l’autorité algérienne plusieurs semaines après sa fuite chez sa mère à El Harrach.

J’ai saisi la Justice française pour que des mesures soient fixées concernant ma fille. Une décision de justice m’en a premièrement accordé la garde, mais il m’a été impossible de la faire exécuter en Algérie.

En Algérie, mon ex-femme a fait une requête en divorce juste après sa fuite, en avançant que j’étais un “mécréant” qui voulait faire de sa fille une “mécréante”. Le divorce a été prononcé dans une procédure algérienne spécifique appelée “kholaa”, permettant à la femme de répudier son mari en échange d’une somme d’argent.

Ce jugement de divorce m’accorde un droit de visite le vendredi et samedi de 10h à 14h, ainsi que la moitié des vacances et des jours de fêtes religieuses et fériés.

Le droit de visite auquel je me retrouvais réduit, malgré la décision française antérieure, est devenu au fil des mois « ma raison d’exister » : il me permettrait d’entretenir mon lien si précieux avec Meriem.

J’ai spontanément quitté ma vie en France à l’automne 2016, laissant derrière moi mon travail, mon logement, et vendant tout ce que je possédais, dans le naïf espoir de voir ce jugement algérien s’appliquer.

ADRAR

Mais en janvier 2017, les liens ont été définitivement rompus : mon ex-épouse a prétexté par voie d’huissier qu’elle déménageait dans le Sahara, à Adrar, à 1500 km au sud d’Alger.

Je me suis rendu à Adrar à de multiples reprises, faisant établir l’inexistence de l’adresse qu’elle me communiquait, par des constats de recherches infructueuses d’huissiers et du parquet d’Adrar.

J’ai tenté en vain près de 200 fois de voir ma fille à la seule adresse où je suis légalement tenu de la chercher : l’adresse de mon ex belle-mère à Alger. Durant près de 5 ans, des centaines d’heures à attendre devant une porte fermée…

Une vingtaine de PV de non-représentation d’enfant ont été établis.

Une cinquantaine de signalements, de plaintes et demandes d’intervention déposés au Parquet, Parquet général, Ministère de la Justice ; près de soixante séjours en Algérie dans des conditions usantes à tout point de vue ; plus de 170 actions menées en cinq ans pour faire valoir mes droits paternels.

En France, mon ex-femme a été condamnée pour soustraction d’enfant par ascendant.

En Algérie, elle s’est vue condamnée 12 fois pour non-représentation d’enfant et faux / usage de faux.

Malgré cela, ma fille et moi continuons de souffrir un vrai déni de Justice, privés de tout lien depuis bientôt 5 ans.

Aujourd’hui il s’agit de retrouver ma fille, de me la rendre pour sa sécurité et dans son intérêt. 

Cédric Bernard Shaurli, Pére de Meriem

« En cas d’information, me contacter par message privé sur ma page, ou bien au (+213) 06.99.08.08.83 (whatsapp) »

Facebook : Cédric Bernard Shaurli, Pére de Meriem


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :