Rapprochement Libye-Israël : Sur le chemin d’Abraham…                   

La liste des pays arabo-musulmans ayant signé Les accord d’Abraham portant rapprochement avec Israël pourrait bien s’allonger dans les prochains mois. Cette fois, il s’agit de la Libye…

En effet, un avion du maréchal Khalifa Haftar, candidat à la présidentielle libyenne, qui devait avoir lieu le 24 décembre dernier, s’est posé à nouveau vendredi 14 janvier sur le tarmac de l’aéroport David Ben Gourion à Tel-Aviv.

Selon l’Autorité de radiodiffusion d’Israël, citée par Al-Jazzera, l’avion est resté deux heures à l’aéroport israélien, avant de redécoller vers une destination inconnue.  

Aucune précision n’a été donnée sur qui était dans l’avion, le but de la visite et qui a été rencontré en Israël, précise le média qatari qui ajoute que le correspondant militaire de la télévision publique israélienne Kan, Itay Blumental, a dit vendredi, dans un tweet, que l’avion privé de Haftar (P4-RMA) a atterri à l’aéroport Ben Gourion « après une escale diplomatique à Chypre ». Ce journaliste a indiqué, en utilisant les photos de Flight Radar spécialisé dans le suivi des mouvements aériens, que l’avion de Haftar est « resté deux heures au sol, avant de repartir vers Chypre »,  sans donner plus de détails.

La présence d’un avion de Haftar sur l’aéroport de Tel-Aviv survient deux jours après le démenti apporté par le premier ministre libyen Abdelhamid Debiba aux informations faisant état de sa rencontre en Jordanie avec David Barnea, le chef du Mossad (les services secrets israéliens), autour de la normalisation et de la coopération sécuritaire entre les deux pays.

La 2e fois après le démenti libyen… 

En effet, Al Jazzera rappelle que des médias israéliens avaient révélé que le 2 novembre, un appareil de l’homme fort de l’est libyen, a atterri sur le même aéroport à Tel-Aviv, avec à son abord, son fils Saddam.

Si rien n’a filtré sur l’objectif de la présence de cet avion à Tel-Aviv vendredi, ce n’est pas le cas pour la première visite, qui était intervenue à quelques semaines de la présidentielle qui devait se tenir le 24 décembre en Libye.

Le journal israélien Haaretz avait en effet indiqué que le fils du maréchal Haftar, qui bénéficie du soutien de l’Egypte et des Emirats arabes unis, était porteur d’un message de son père aux autorités israéliennes, pour l’établissement de relations diplomatiques entre Israël et la Libye.


Rencontre MBS-Netanyahou : L’Algérie bientôt seul membre de la ligue arabe…


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :