“La Kabylie, une région terroriste”: “Le mal est fait”, selon Tahar Khouas (Vidéo)

Le représentant du Comité pour la libération des détenus politique et d’opinion en Kabylie (CLDPOK), Tahar Khouas, est revenu hier mercredi 15 décembre, dans une intervention sur Radio M, sur les arrestations arbitraires qui se poursuivent  en Kabylie. Il a souligné que cela suit une logique, voir un agenda. Il rappellera pour argumenter cette thèse l’incroyable, voire criminel amalgame qu’avait fait, il y a quelques mois, la télévision publique ENTV en qualifiant la région de Kabylie de « région terroriste ».

Tahar Khouas  : « Au village de Tala Athmane, pour arrêter quatre personne, on encercle le village. Il me semble qu’on prépare un nouveau scénario pour dire : »voila ce village est un village terroriste ». Exactement comme l’avait indiqué la télévision publique en désignant la région de Kabylie comme une région terroriste ».

Le journaliste l’interrompt et indique que l’a télévision s’en était expliquée et excusée.

Tahar Khouas  répond : « Le mal est fait. Quand on s’excuse après une insulte, le mal est fait. En tous cas, dans la conscience populaire de la population, le mal est fait ».

24 août 2021, la chaîne publique, ENTV, qualifiait le Kabylie de « Région terroriste »


Un commentaire sur ““La Kabylie, une région terroriste”: “Le mal est fait”, selon Tahar Khouas (Vidéo)

Ajouter un commentaire

  1. Faut juste rappeler que les initiateurs des divers soulèvements contre l’impérialisme francais furent les kabyles les révoltes de cheikh ahadad el mokrani fafhma n’soummer amirouche didouche Mourad et tant d’autres … alors les batards reniés par même ce que vous revendiquez.. les arabes ne se reconnaissent pas en vous …. vous n’avez ni passé ni avenir … de simples avortons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :