“Israël n’est pas notre ennemi”: Un ex-MAE Tunisien dessine les contours d’un rapprochement…

Dans son édition de ce mercredi 20 octobre le site TSA revient sur les propos du ministre israélien de la Coopération régionale, Issaoui Frej, qui a déclaré à un site émirati que la Tunisie pourrait, entre autres, être le prochain  signataires des accords d’Abraham.

Dans son rappelle le site évoque un ancien ministre tunisien des Affaires étrangères qui avait clairement clamé que son pays ne considérait pas Israël comme un ennemi. Ahmed Ounaïes a, en effet, soutenu sur la radio Mosaïque FM que la Tunisie a été parmi les premiers à avoir préconisé la négociation avec Israël sur la base du plan de partage des Nations Unies de 1947.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel scénario est évoqué, mais à chaque fois démenti par les plus hauts responsables tunisiens.

En décembre dernier, le New York Times rapportait déjà que la Tunisie et Oman seront les prochains États arabes à normaliser avec Israël. « Des responsables au fait des efforts de l’administration (de Donald Trump, alors président sortant) ont déclaré qu’Oman et la Tunisie pourraient être les prochains États à suivre, et que le réchauffement diplomatique pourrait être étendu aux pays d’Asie et d’Afrique subsaharienne même après le départ de M. Trump en janvier », écrivait le journal américain.

Les supputations vont dès lors bon train quant à une éventuelle décision de la Tunisie de suivre les pas du Maroc, premier État du Maghreb à normaliser ses relations avec Israël en vertu d’un accord signé le 10 décembre 2020.


La rédaction vous consenille :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :