Pour la diffusion d’un chant chrétien de Fairuz, le directeur de la radio Constantine limogé !

La haine et l’intolérance religieuse passe à un nouveau cap en Algérie. En effet, le directeur de la radio locale Cirta de Constantine, Mourad Boukerzaza, a été limogé, mardi 12 octobre, par le Directeur général de la Radio nationale, pour une chanson de l’artiste libanaise Fairuz « glorifiant » la religion chrétienne. Cette mesure a également touché la présentatrice du programme « Chansons de la belle époque ».

Ainsi, on apprend par la presse et plusieurs personnalités dont le romancier Wacini Laredj, que la diffusion de cette chanson a fait l’objet de rien de moins qu' »une enquête officielle » qui a abouti au limogeage du directeur et de la présentatrice.

En fait, les deux journalistes ne sont pas seuls à être sanctionnés par la Direction générale de la Radio nationale. La main lourde de Mohamed Baghali, le patron de la radio, est également tombé sur le réalisateur et le technicien de l’émission. Ces derniers devraient être traduits devant le Conseil de discipline.

Il est à noter que Mourad Boukerzaza est un journaliste de la radio de Constantine depuis environ 30 ans. Il a été nommé directeur de Cirta en avril 2020. La présentatrice, quant à elle, est une retraitée de la même radio, réadmise pour une collaboration.

Les commentaires…

Pour les internautes qui se sont déjà saisis de l’information, cette décision colle parfaitement au virage religieux qui se ressent de plus en plus dans le discours officiel des politiques et des médias dominants de cette « Nouvelle Algérie ».

Le militant du RCD, Mourad Idri écrit sur :


La rédaction vous conseille :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :